Réforme de l’audiovisuel : vers une redevance TV universelle ?

Réforme de l’audiovisuel : vers une redevance TV universelle ?

Le dossier autour de la réforme de la redevance TV est bel et bien remis sur la table à l’heure où de plus en plus de Français consomment la télévision gratuitement sur ordinateurs, tablettes et smartphones.

Déjà le 30 octobre dernier, la ministre de la Culture Françoise Nissen avait déclaré sur France Inter que « les usages ont changé, donc c’est un sujet qui va être rouvert et que nous allons étudier attentivement» avant de souligner que le gouvernement avait « lancé des travaux ». Ce week-end, c’est le président de Radio France, Mathieu Gallet qui a apporté des précisions et idées sur le sujet dans une interview accordée au JDD. Chargé par le gouvernement d’une réflexion autour de la réforme de l’audiovisuel public avec les directions de France Télévisons, de TV5 Monde, France Média Monde et de l’INA, le patron de Radio France est allé dans le sens de la ministre de la Culture insistant sur la nécessité de réformer la redevance TV  : « Aujourd’hui, la redevance est payée par les personnes qui déclarent posséder un téléviseur, or cela n’a plus de sens compte tenu des modes de consommation des médias actuels ». Son idée de réforme n’est pas récente, il s’agit « d’instituer une redevance universelle automatique, chaque foyer fiscal contribuant à cet effort ». Pour se faire et afin de financer l’audiovisuel, celui-ci propose enfin la création « d’un fonds d’aide à la transition numérique et à la transformation des organisations », un peu à l’instar du renouvellement des salles de cinéma en France. Aujourd’hui, la contribution audiovisuelle se paie avec la taxe d’habitation, cette dernière étant elle-même amenée à disparaître d’ici trois ans pour 80% des ménages.