Facebook estime à plus de 260 millions le nombre de doublons et faux comptes

La firme de Mark Zuckerberg a mis à jour ses estimations concernant les comptes douteux (doublons ou faux comptes). Les chiffres sont en augmentation et Facebook estime qu’au total plus de 260 millions de comptes sur la plateforme ont des origines douteuses.

Alors que les résultats sont plutôt bons ce trimestre, avec une forte augmentation des revenus publicitaires mobiles, les faux comptes et les doublons augmentent aussi. Ils passent respectivement de 6% à 10% et de 1% à 2-3% sur les 2,07 milliards d’utilisateurs actifs mensuels. Cela représente donc environ 207 millions de doublons et 60 millions de faux comptes.

Facebook de son côté affirme que cette augmentation relève d’une “nouvelle méthodologie” utilisée pour détecter ses comptes douteux. La firme poursuit en contournant avec brio la polémique russe : “le pourcentage de doublons est significativement plus élevé dans les marchés en développement tels que l’Inde, l’Indonésie et les Philippines, par rapport aux marchés plus développés.” Mark Zukerberg précise dans les résultats que “protéger notre communauté est plus important que de maximiser nos profits”. Néanmoins, ces faux comptes partagent beaucoup de contenus et contribuent à en rendre certains viraux ce qui génère donc des revenus publicitaires pour la firme. D’ailleurs le Canard Enchaîné, qui n’est pas présent sur Facebook, relate dans un article son combat pour faire fermer les faux comptes ouvert en son nom, et ce n’est pas gagné puisqu’on lui répond que "les équipes ne peuvent rien faire.