Orange a recruté à tour de bras sur le mobile et la fibre au troisième trimestre

Orange a recruté à tour de bras sur le mobile et la fibre au troisième trimestre

L’opérateur historique est en forme, l’en atteste la publication de ses résultats pour le 3ème trimestre, solides.

Orange est passé à la vitesse supérieure. Alors que Free a pu se targuer d’être le meilleur recruteur sur le mobile depuis 22 trimestres au T2, l’opérateur historique pourrait bien lui faire de l’ombre cette fois-ci voire lui voler la vedette. En effet sur les trois derniers mois, Orange a recruté 320 000 nouveaux abonnés (Hors MtoM) et réalise son meilleur trimestre depuis 2008, le mix premium sur le marché grand public lui étant très favorable. A titre de comparaison, les recrutements mobiles chez Orange sont sur ce trimestre près de deux fois supérieurs à ceux du T3 2016, une base-clients tirée par les offres convergentes (notamment les offres Play et Jet) et par les offres digitales Sosh. Au total, le nombre de forfaits s’élève à 18,6 millions au 30 septembre 2017.

Sur le fixe, Orange a engrangé environ 108 000 nouveaux abonnés contre 73 000 au T2. Ce chiffre est tiré par le développement de la fibre avec 145 000 ventes nettes au 3ème trimestre, soit 1,835 million de clients au 30 septembre 2017 (+40,3% sur un an). On constate donc que si le nombre d’abonnés FTTH augmente fortement, le nombre d’abonnés ADSL, quant à lui, est en baisse d’environ 37 000 abonnés sur le trimestre. C’est une situation logique puisqu’à terme tous les abonnés ADSL devraient migrer vers la fibre. Au 30 septembre 2017, Orange comptait 11,143 millions d’abonnés contre 11,035 millions au trimestre précédent. 

Par ailleurs, le chiffre d’affaires est en croissance pour le deuxième trimestre consécutif (+0,2% au 3ème trimestre 2017 après +0,5% au 2ème trimestre). Le ralentissement entre les deux trimestres est principalement lié aux ventes d’équipements mobiles jusqu’ici en progression régulière et qui se stabilisent au 3ème trimestre 2017, tandis que la croissance des services s’accélère, tirée par les services fixes. Les services mobiles enregistrent un recul limité à -1,6% au 3ème trimestre 2017 après -1,1% au 2ème trimestre. L’impact de la fin des frais de roaming en Europe pour les clients est pour partie compensé par la forte croissance du roaming visiteurs facturé aux opérateurs étrangers.