Iliad : le calme avant la tempête en Italie selon les analystes de S&P

Iliad : le calme avant la tempête en Italie selon les analystes de S&P

Standard & Poor’s a publié un rapport sur le marché des télécommunications dont la partie concernant l’Italie s’intitule “le calme avant la tempête ?”. Les analystes prévoient une contraction du revenu moyen par client sur les deux prochaines années et le début d’une nouvelle guerre des prix.

Alors qu’Iliad va lancer dans quelques mois ses offres commerciales en Italie, la guerre des prix a déjà recommencé. Les opérateurs italiens ont tous préparé ou déjà lancé des offres low-cost (sauf Wind Tre) pour contrer Iliad qui se positionnera sur des prix bas pour conquérir rapidement les 10% de parts de marché visés.
 
Le risque selon les analystes de S&P serait la baisse du revenu moyen par client et donc par conséquence une réduction des marges. Sur l’année passée les bénéfices du secteur des télécommunications en Italie avaient augmenté. Il s’agit même de la plus forte hausse sur les 5 principaux marchés européens (liée à une augmentation sur le fixe). S&P prévoit une baisse de 1 à 2% sur les deux prochaines années. En cause, les revenus mobile qui vont être mis à mal par l’arrivée d’Iliad. Le fixe devrait amortir la baisse même si la concurrence sur la fibre risque d’affaiblir la croissance des bénéfices ici aussi.
 
Parmi les trois autres opérateurs italien, Telecom Italia, Vodafone et Wind Tre c’est sur ce dernier que pèse le risque le plus gros quant à l’arrivée d’Iliad affirme S&P. En effet ce sera le principal concurrent d’Iliad en ce qui concerne les clients sensibles aux prix des abonnements. La fuite de clients pourrait être conséquente et pourrait forcer l’opérateur à baisser ses prix. Telecom Italia et Vodafone qui sont positionnés sur une tranche plus “premium”, donc avec des clients moins sensibles aux prix ne devraient pas trop en pâtir.