Lancement d’une plateforme d’alerte pour inciter Orange, Free, SFR et Bouygues à améliorer leurs services

Lancement d’une plateforme d’alerte pour inciter Orange, Free, SFR et Bouygues à améliorer leurs services

 

Remonter tout dysfonctionnement autour des offres des opérateurs et de leur réseau en deux temps trois mouvements, c’est possible dès à présent. Comme prévu, le régulateur vient de lancer sa nouvelle plateforme d’alerte citoyenne à l’adresse https://jalerte.arcep.fr/.

C’est au cours d’une conférence ce matin que l’Arcep va présenter en détail son nouvel outil d’alerte. "Grâce à lui, chacun pourra signaler les désagréments qu’il rencontre avec ses offres fixe, mobile, internet et postal. L’objectif, faire peser son expérience utilisateur pour inciter les opérateurs à améliorer leurs services et développer leurs réseaux" informe le gendarme des télécoms.

L’action de l’Arcep pourra facilement mesurer l’ampleur des dysfonctionnements et pousser Free, Orange, SFR et Bouygues à améliorer leurs services et leur réseau. A ce titre, Sébastien Soriano estime dans les lignes du Parisien que la plateforme permettra d’observer notamment  "les pics de dysfonctionnements, les baisses de débits, les coupures… et d’intervenir vite".

En clair, il sera possible en quelques minutes de présenter le problème, désigner l’opérateur concerné ou encore joindre une photo etc. Les signalements pourront être partagés sur les réseaux sociaux (Twitter et Facebook). Enfin, "vous accèderez aux fiches-conseils de l’Arcep les plus pertinentes, en fonction de la description que vous aurez faite de votre problème. Ces fiches vous seront également envoyées par mail. Vous aurez enfin la possibilité de donner une note aux conseils qui vous sont apportés ", explique le site. A noter qu’un mail de validation de dysfonctionnement sera envoyé aux utilisateurs qui ont lancé une alerte, il sera dès lors possible de l’ajouter à toute plainte déposée devant la DGCCRF ou autres.