Canal+ : vers une nouvelle perte d’un demi-million d’abonnés en 2017 ?

Canal+ : vers une nouvelle perte d’un demi-million d’abonnés en 2017 ?

 

Alors que Canal+ table sur un gain de 100 000 abonnés en 2017, Télérama révèle que le groupe pourrait perdre quasiment autant d’abonnés qu’en 2016, soit environ 500 000.

Les sons de cloche divergent apparemment chez Canal+, les méthodes de calcul aussi. Quant au fossé entre chiffres placardés en interne et dans les médias, il semblerait bien large. Aujourd’hui, le journaliste Richard Sénéjoux n’y va pas de main morte dans un dossier publié dans Téléréma, intitulé sobrement et en capitales d’imprimerie tape à l’oeil : CANAL. Ce dernier revient notamment sur le mouvement de grève qui frappe le groupe et dénonce « sa liberté de ton disparue », « ses abonnés amers », sans oublier de tirer à boulets rouges sur Vincent Bolloré qui en deux ans « a torpillé l’esprit Canal ». Le budget « fondu » de la chaîne cryptée n’est pas en reste ainsi que le flou constaté autour des annonces du groupe sur sa soit-disant reconquête des abonnés. Et c’est là que le bât blesse. D’après un document confidentiel que s’est procuré Télérama, « de janvier à avril, Canal+ a perdu 154 000 abonnés. Selon un point effectué pendant le comité d’entreprise le 31 août, on en serait à moins 257 000 fin juillet. Si cette tendance se confirme, on approcherait les 500 000 sur l’ensemble de 2017. » Si c’était le cas, le Groupe Canal+ ferait comme en 2016 où ce dernier a perdu 492 000 abonnés.

Alarmantes et accablantes, ces révélations sont néanmoins diamétralement opposées à celles de Frank Cadoret directeur de la distribution du groupe qui a annoncé dans les lignes du Figaro le mois dernier que Canal+ va regagner environ 100 000 clients au global en 2017 après une perte de 20 000 clients au premier trimestre 2017. Sur le troisième trimestre bouclé fin septembre, Frank Cadoret parle même d’une croissance nette de 50 000 abonnés , « grâce notamment à une actualité sportive exceptionnelle et une plus grande satisfaction des programmes en général » et du rendement de son bouquet de chaînes thématiques chez Free, Orange et Bouygues Telecom. S’agissant du quatrième trimestre, il sera « encore meilleur », a t-il ajouté.

Mais de quel type d’abonnés parle t-on pour passer d’un gain à une perte considérable en un clin d’oeil ? : « D’abonnés à la chaîne premium et ses déclinaisons qui paient plein pot (40 euros par mois), des nouveaux arrivants qui déboursent parfois moitié moins, ceux qui reçoivent le bouquet de chaînes thématiques maison quasi gratuitement sur Free ou sur Orange, les abonnés en Afrique, au Vietnam ? Bref, les «abonnés » ne se valent pas tous», s’interroge enfin l’hebdomadaire. 

 

Source : Télérama