Le recrutement d’abonnés Canal+ aurait bondi de 20% sur un an, au mois d’août

Le recrutement d’abonnés Canal+ aurait bondi de 20% sur un an, au mois d’août

Avec l’intégration de ses contenus chez Orange et Free ou encore récemment chez Bouygues Telecom via un mini-bouquet de chaînes, additionnée à sa stratégie d’incitation à des tarifs avec engagement de 24 mois, Canal+ compte bien gonfler son nombre d’abonnés d’ici la fin de l’année, son objectif étant d’atteindre la barre des 9 millions. Une rentrée cruciale donc.

Et cela semble bien parti même si Altice Studio pourrait à moyen terme faire de l’ombre à la chaîne cryptée qui compte malgré tout et de loin pour le moment les meilleurs contenus et un budget cinéma/séries bien plus conséquent que son nouveau rival, soit 500 millions d’euros contre 160 millions d’euros. En attendant voici l’heure des bonnes nouvelles pour Canal+ où « le recrutement d’abonnés aurait bondi de plus de 20%% en août par rapport au même mois de l’an dernier », rapporte aujourd’hui Les Echos. Ce regain serait à mettre notamment au crédit de l’arrivée de Neymar au Paris Saint-Germain, le joueur brésilien suscitant beaucoup d’intérêt. Mais cela ne suffira pas à remettre Canal+ totalement sur les rails. 

En avril dernier, Frank Cadoret , directeur de la distribution de Canal a annoncé que « l’essentiel des clients de Canal+ (95%) se porte sur les tarifs avec engagement de 24 mois, la moitié ayant opté pour le pack Sport qui vient en supplément. » Cette incitation à s’engager sur une longue durée est primordiale pour le groupe de Vincent Bolloré puisque cela devrait permettre de faire reculer cette année le taux de désabonnement, sans oublier le boost généré par son partenariat avec Free et Orange. Si depuis le dernier trimestre 2016, les chaînes de « Canalsat Panorama » sont incluses dans l’offre Freebox Révolution avec TV by Canal et chez Orange ( Famille By Canal, bouquet sans les chaînes Sport), ces partenariats ont ainsi permis à Canalsat d’afficher 2,9 millions d’abonnés supplémentaires en 2016 (une majorité provenant de Free). Au final, malgré la perte de 492 000 abonnés en direct, Canal+ France a affiché un gain de 2,436 millions d’abonnés supplémentaires sur l’année même si ces derniers rapportent moins, pour un total de 8,182 millions d’abonnés au 31 décembre 2016. La nouvelle idylle avec Bouygues Télécom est donc la bienvenue et devrait contribuer à relancer la machine avant une autre échéance qui attend Canal+, les enchères sur les droits de la Ligue 1 pour les saisons à partir de 2020-2021.