L’intégration d’Altice Studio dans l’option “privilège” de SFR, une stratégie plus que rentable

L’intégration d’Altice Studio dans l’option “privilège” de SFR, une stratégie plus que rentable

Alors que SFR a fait polémique cet été en intégrant dès septembre d’abord dans les forfaits de ses clients mobiles, une option « privilège » payante non désactivable, incluant la nouvelle chaîne Altice Studio, puis à ses clients fixe (possibilité toutefois de désactiver l’option), Satellifax s’en est remis à sa calculatrice afin d’établir le potentiel de rentabilité de cette pratique et par extension de la chaîne Altice Studio dont le budget annuel annoncé est de 160 millions par an.

Pour ce faire, le quotidien s’est basé sur les explications de Michel Paulin, directeur général de SFR lors d’une conférence de presse hier, selon lesquelles « l’option est facturée 5 euros par mois aux 6 millions d’abonnés fixe de SFR et entre 2 et 3 euros aux abonnés aux offres mobiles », dixit Satellifax. Ainsi sur le fixe, la manoeuvre rapporterait 360 millions d’euros par an et sur le mobile 330 millions d’euros (11 millions d’abonnés). 

A cela, il faut enlever la TVA, « chiffrée généreusement à 20% » sans tenir compte des taux réduits de SFR Presse pour arriver à 575 millions d’euros de chiffre d’affaires HT en partant du principe que l’intégralité des abonnés soit d’accord. Satellifax fait ensuite le choix d’estimer à 20% le nombre d’abonnés qui refusent l’option pour enfin arriver à ce constat, le chiffre d’affaires pour cette option « privilège » avoisinerait 460 millions d’euros par an.

Altice Studio inclus dans cette option est donc bien plus que rentable même si Altice vise également à rentabiliser les 4 chaînes Discovery, MyCuisine, Syfy ou encore 13ème rue. A noter que ce calcul ne prend pas en compte le fait qu’une part des abonnés fixe n’ont pas accès à la télévision via leur box, mais Michel Paulin a déclaré que l’option concernait 6 millions d’abonnés fixe.

Un calcul effectué devant le directeur général de SFR qui s’est fendu d’un sourire.