La 4G dans le TGV expliquée en 60 secondes par Orange

La 4G dans le TGV expliquée en 60 secondes par Orange

 

Pas facile de stabiliser la 4G dans un train lancé à 320 km/h étant donné que les récepteurs installés en leur sein n’ont pas vraiment le temps d’accorder leur signal avec les antennes-relais.

« A cette vitesse, la connexion du signal ne dépasse pas une minute ! Or votre smartphone ou votre tablette, eux, ont besoin de 18 secondes pour passer d’une antenne à une autre », informe Orange. Afin de résoudre ce « casse tête », les ingénieurs de l’opérateur historique se sont creusés les méninges pendant des « dizaines de milliers d’heures ». Résultat, suite à un appel d’offres de la SNCF qu’il a remporté afin de gérer la construction des supports, Orange a déployé des antennes-relais tous les 3 kilomètres le long des voiries concernées afin d’assurer la continuité du service et éviter les ruptures.

Actuellement, Orange couvre 5 lignes de TGV en 4G, les dernières en date à pouvoir en jouir sont celles de Paris-Rennes et Paris-Bordeaux, inaugurées au mois de juillet.