Orange estime que la remise en cause du plan THD par SFR retarderait le déploiement

Orange estime que la remise en cause du plan THD par SFR retarderait le déploiement

En marge de la présentation des chiffres du 2eme trimestre 2017, Stéphane Richard est revenu sur l’intention d’SFR de fibrer tout le territoire sur fond propre : “Tout ça n’a pas de sens”.

 
Alors que l’annonce d’SFR de fibrer seul la France entière en sortant de facto du cadre du plan Très Haut Débit fait sourire la plupart des spécialistes, Stéphane Richard interrogé par des journalistes s’est exprimé sur le sujet. Il admet que des petits ajustements du plan pour le rendre plus efficace et l’accélérer sont nécessaires comme l’a appelé de ses voeux le chef de l’Etat, mais “le cadre de régulation, tel qu’il existe aujourd’hui, fonctionne”. Le remettre en question n’aurait qu’une seule conséquence : “prendre du retard à tout le monde”. Il poursuit en affirmant que “cette idée que, depuis Paris, on va envoyer des bataillons pour fibrer tout le pays ne [lui] paraît pas très réaliste”.
 
Il reprécise que, par ailleurs, contrairement à Orange qui est même allé au-delà de ses engagements sur les agglomérations de taille moyenne, SFR n’a pas tenu les siens dans le cadre de l’accord qu’ils avaient signé et que c’est “quelque chose de marquant pour tous les responsables publics locaux et nationaux”.
 
Pour rappel sur ce sujet le son de cloche du gouvernement est identique, les réunions s’enchaînent pour trouver des accords avec les opérateurs et accélérer la réalisation du plan Très Haut Débit, Julien Denormandie Secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Cohésion des territoires, a indiqué aux Echos que le premier objectif est de gommer la fracture numérique d’ici 2020 afin que “tous nos concitoyens aient accès à du bon ou du très bon débit”. Le deuxième restant inchangé, “garantir l’accès au très haut débit pour tous d’ici 2022”.
 
source : Les Echos