Plan THD : Free n’est pas contre la solution 4G fixe mais ne perd pas de vue la nécessité d’une montée en débit

Plan THD : Free n’est pas contre la solution 4G fixe mais ne perd pas de vue la nécessité d’une montée en débit

La 4G fixe est actuellement sur toutes les bouches mais Free n’oublie pas l’importance de la montée en débit sur le fixe.

Si le gouvernement, la Fédération des industriels des RIP et les opérateurs entre autres s’accordent à dire que la fibre partout à court terme est désormais utopique, alors la 4G fixe peut s’avérer une solution alternative et économique pour les zones où le FTTH n’est pas envisageable prochainement. Auditionnée au Sénat lors de la table ronde des opérateurs, Ombeline Bartin, responsable des relations institutionnelles de Free, est allée dans ce sens : « Il y a beaucoup à faire pour répondre aux attentes de chacun que ce soit individuellement ou collectivement et il faut aujourd’hui dresser cette feuille de route pour atteindre le haut et le très haut débit en 2020 puis à l’échéance 2022, on a beaucoup parlé de mix technologique et il y a un consensus ici pour que l’on souhaite tous le favoriser », faisant écho à la 4G fixe notamment.

Néanmoins « il ne faut peut être pas faire de promesses que l’on ne saurait tenir sur cette technologie là, on a fait le choix du tout FTTH en France, ce qui explique aussi pourquoi on est classé 27ème dans les classements européens» a t-elle nuancé. Face à ce constat, Free estime que l’ensemble des opérateurs « pourraient en faire plus sur la montée en débit, nous (Free) participerions à l’ensemble des opérations qui seraient proposées, en France le réseau cuivre qui est le réseau traditionnel du pays a été peu modernisé , il y a une marge de manœuvre assez importante là-dessus, qu’il ne faut pas négliger. S’agissant du FTTH, un édifice et un cadre stable c’est aussi la clef du succès comme l’a dit précédemment Antoine Darodes (Agence du numérique), il ne faut pas tout remettre en cause aujourd’hui, il y a certes des ajustements à faire notamment sous l’égide du régulateur. » Des discussions auront lieu à ce propos à l’automne prochain.

En clair pour Free, « le déploiement du THD n’est certainement pas un sprint mais plutôt un marathon, il ne faut peut être pas se fouler la cheville avant d’arriver sur la ligne d’arrivée», a conclu sur un ton plus léger Ombeline Bartin.