L’opérateur d’infrastructure Covage, qui devrait signer avec Free, explique pourquoi SFR ne pourra pas couvrir toute la France en fibre

L’opérateur d’infrastructure Covage, qui devrait signer avec Free, explique pourquoi SFR ne pourra pas couvrir toute la France en fibre

 
Covage est un des opérateurs d’infrastructure, qui déploie la fibre sur les réseaux d’initiative publique, afin que les FAI y proposent leurs offres. Free, qui a déjà trouvé un accord avec Axione, devrait d’ailleurs signer avec Covage avant la fin de l’année comme nous l’avait confié le président de la FIRIP.
Covage s’est aujourd’hui exprimé quant à l’annonce de SFR de déployer la fibre sur la totalité du territoire français, sans aide de l’Etat. « SFR est un opérateur très respectable, en cours de rénovation de ses réseaux câblés urbains pour résoudre les problèmes de qualité, et lui-même titulaire de nombreuses concessions de RIP. Nous sommes d’ailleurs fiers de fournir des services de qualité sur nos réseaux à SFR qui est client de nos réseaux THD pour servir ses clients entreprises, services publics et particuliers. Toutefois la couverture THD dans les zones moins denses nécessite des acteurs à même de répondre aux attentes bien spécifiques de ces territoires qui couvrent les 4/5ème de la superficie nationale pour 15 millions de foyers » a déclaré l’opérateur d’infrastructure.
 
Surtout, Covage a listé les raisons pour lesquelles SFR, opérateur intégré, ne pourra réaliser ses annonces :
 
Parce qu’aucun opérateur intégré comme SFR 
 
ne raccordera une exploitation vinicole et d’agrotourisme à 5km du réseau…
ne maillera une zone d’activités économiques où s’implante une petite industrie essentielle à l’emploi local…
ne déploiera la fibre dans un nouveau lotissement rural, dont il ignore jusqu’à l’existence…
 
Covage précise que Les opérateurs intégrés ont des objectifs très stricts de retour sur investissement à court terme (ROI) qui les obligent à sélectionner leurs clients les plus rentables.
 
Par contre, l’opérateur d’infrastructures :
 
a des engagements contractuels vis-à-vis de la collectivité sur son planning de déploiement
se doit de couvrir extensivement et totalement la zone qui lui est attribuée jusqu’à la dernière parcelle
respecte des standards de déploiement reconnus garantissant la pleine interopérabilité des réseaux
pratique la péréquation tarifaire pour permettre aux fournisseurs de services de proposer les mêmes offres partout sur le territoire
s’abstient de fournir des services aux clients finals et ouvre la concurrence au niveau des services des contenus
est soutenu par des fonds d’infrastructure préparés à des retours de long terme et respectueux du service public.