SFR lance de nouvelles offres à destination des entreprises afin de casser le monopole d’Orange

SFR lance de nouvelles offres à destination des entreprises afin de casser le monopole d’Orange

L’opérateur au carré rouge qui détient aujourd’hui 20% de part de marché compte tenir tête à Orange (65%) en lançant de nouvelles offres de fibre dédiée (FTTO) pour les entreprises. Et ce, à l’heure où seulement 7% d’entre elles sont fibrées d’après l’Arcep.

Dans un premier temps, SFR Business proposera "une offre de fibre dédiée avec débits garantis et symétriques" adaptée aux PME, à 300 euros HT par mois pour 10 Mb/s et 400 euros HT par mois pour 100 Mb/s. Seront entre autres inclus des services, comme un firewall et anti-ddos, un plan de reprise après incident (PRA) et une plate-forme d’hébergement, le but étant d’accompagner les entreprises dans leur transformation d’après l’opérateur.

"Nous parlons beaucoup convergence entre médias et télécoms mais nous travaillons sur d’autres convergences, entre télécoms et services notamment. Nos offrent intègrent cette convergence et proposent en natif et pour tous des services que les grands groupes possèdent déjà", a d’ailleurs précisé Michel Paulin lors d’un point presse d’après l’AFP.

SFR Business lancera également une offre mutualisée via son réseau grand public dès septembre 2017, ainsi « la Box Fibre Pro proposera un accès Internet FTTH à 1 Gbit/s, une ligne téléphonique et des services professionnels pour 45 €HT/mois. » Si le groupe note que "ce modèle repose sur la densification et l’optimisation des déploiements de ses infrastructures fibre", il estime être mesure de proposer "ces nouvelles conditions à 35% des entreprises en France. En 2022, cela concernera 80% des entreprises."

A noter que SFR a saisi le tribunal de commerce de Paris accusant Orange d’abus de position dominante sur le marché des entreprises et réclame 2,4 milliards d’euros. Le directeur général de l’opérateur a toutefois rappelé que cette plainte "date de quelque temps déjà, elle n’est ressortie récemment que parce qu’il en était fait mention dans le document de référence d’Orange".

 

Source : AFP