La conversion des clients aux forfaits 4G s’intensifie

La conversion des clients aux forfaits 4G s’intensifie

Si la migration vers le très haut débit « est enclenchée » dans le fixe, l’adoption de la 4G sur le marché mobile progresse également d’après les derniers chiffres (2016) publiés par l’Arcep qui note que « la conversion des clients aux forfaits se poursuit. Leur nombre (61,6 millions) ne cesse d’augmenter (+3,4% en un an) ». Le régulateur l’explique notamment par un panel d’offres permettant de bénéficier d’une remise grâce à un couplage avec l’accès fixe (fin 2016, le marché compte 19,2 millions d’offres couplées fixe-mobile) comme le propose par exemple Free en offrant la 4G illimitée à ses abonnés Freebox (forfait à 15.99€ au lieu de 19.99€ initialement.)  

Par ailleurs, l’adoption par les clients de la 4G est manifeste « avec près de 10 millions d’utilisateurs supplémentaires en un an (soit 44% des cartes SIM). » A noter que, les clients ont de plus en plus tendance à conserver leur numéro en cas de changement d’opérateur, au total 6.9 millions de portabilités ont été effectuées en 2016, « un niveau bien supérieur aux chiffres enregistrés les trois années précédentes. »

La consommation de données explose

Signe de cette adoption grandissante de la 4G, la consommation de données double encore une fois : un million de téraoctets, +85,9% en un an). L’Arcep souligne que « les clients 4G sont en effet à l’origine de 85% de la consommation de données, leur consommation étant largement supérieure à celle des autres clients », en atteignant 2,8 Go par mois. Logique en soi, d’ailleurs le volume de données consommées devraient augmenter significativement à l’avenir, sans doute aidé par la guerre de la data que se livrent les opérateurs et le nouveau virage qui se profile en terme d’usages. L’en atteste à ce propos Free dans ses résultats du 1er trimestre 2017, annonçant que la consommation 4G a enregistré une progression supérieure à 20% sur le trimestre, grimpant en moyenne à 6 Go par abonné. Ne reste plus qu’à constater l’impact réel du lancement de la 4G illimitée (21 mars dernier) lors de la publication des prochains résultats trimestriels d’Iliad.