Iliad pourrait profiter de certaines mesures d’Emmanuel Macron

Iliad pourrait profiter de certaines mesures d’Emmanuel Macron

Si les investisseurs ont depuis longtemps élevé Emmanuel Macron au rang de favoris de l’élection présidentielle, ils ont salué unanimement et sans surprise la victoire de ce dernier. D’ailleurs depuis le premier tour de l’élection, les marchés ont retrouvé leur sérénité, avec une hausse de 7% du CAC 40, de quoi miser sur les actions comme l’explique Capital qui a notamment analysé en quoi Iliad pourrait « profiter de l’effet Macron ».

Selon le mensuel, « les entreprises réalisant l’essentiel de leurs bénéfices dans l’Hexagone profiteront de la baisse du taux d’impôt sur les sociétés », s’appuyant sur l’analyse de Marc Riez directeur général de Vega IM, société de gestion spécialisée, qui estime que les acteurs des télécoms devraient en profiter citant Orange « relativement bon en Bourse » ou encore Iliad « qui affiche une solide dynamique commerciale. »

S’agissant d’Iliad, la maison-mère de Free pourrait aussi tirer profit indirectement du souhait d’Emmanuel Macron « de céder les participations non stratégiques de l’Etat », comme celles qu’il détient dans le capital d’Orange. Capital estime que par engrenage, cette mesure pourrait donner du sens à un rachat de Bouygues Telecom par l’opérateur historique, ce qui par conséquent pourrait réduire « la pression concurrentielle pour Iliad » tout en lui permettant d’obtenir des actifs si l’opération venait à se réaliser. Enfin d’après Emmanuel Auboynneau, gérant-associé chez Amplegest (société de gestion de fonds privée) , Iliad serait ainsi « un des gagnants d’une éventuelle recomposition du secteur télécoms ».

A ce propos, le deuxième groupe bancaire allemand Commerzbank a jugé récemment qu’une victoire d’Emmanuel Macron à la présidentielle pourrait relancer les discussions en vue d’une fusion entre Orange et Bouygues Télécom et que l’opérateur historique pourrait ne pas avoir à augmenter son levier de dette après une telle transaction en reprenant des conditions de financement “prudentes”. 

Merci @friliad