Un quart des français n’éteint jamais son mobile, et vous ?

 

On en apprend un peu plus sur la relation qu’entretiennent les français avec leur téléphone portable dans une étude OpinionWay commandée par le spécialiste du recyclage de terminaux mobiles Volpy.

D’après les résultats de l’enquête réalisée le 22 et 23 mars dernier sur un échantillon de 1061 personnes (dont 976 possédant un téléphone portable) les français passent en moyenne 1h08 sur leurs téléphones par jour, ce pourcentage augmente fortement si l’on isole les jeunes générations (2h49 pour les 18-24 ans). Le panel interrogé considère majoritairement que ce temps passé n’est pas excessif.

Les occasions d’éteindre son terminal sont principalement liées aux divertissements (spectacles 53%, concert 45%) ainsi qu’en avion. 23% affirme ne jamais éteindre leur mobile.

Malgré l’omniprésence des téléphones dans nos vies, les français sont plus enclins à interrompre une autre activité pour répondre aux sollicitation de leurs appareils lorsqu’ils sont seuls (en regardant la télé 62%, en lisant 50%), qu’en compagnie.

En ce qui concerne la relation que nous entretenons avec nos chères petites machines 23% nos concitoyens y font attention comme à la prunelle de leurs yeux, 63% n’y apportent pas de soin particuliers.

Réveils, appareils photo montres et téléphones fixes ont de quoi être jaloux car on leur préfère désormais un téléphone portable.

Lorsqu’il s’agit d’en changer 79% reculent jusqu’au dernier moment, attendant qu’il ne fonctionne plus. Les personnes qui changent de téléphone pour suivre les avancées technologiques représentent eux 16% du panel. Quand un problème se présente, s’il est mineur et ne concerne que l’apparence extérieure, les français ont tendance à laisser courir et ne rien faire (lenteur, rayure écran ou coque). Seul les problèmes de hardware motivent une réparation voire un changement (batterie, écran, boutons cassés). Là aussi les jeunes générations ont plus tendance à effectuer des réparations qu’à changer de terminal, par mesure d’économie ou par conscience écologique.

D’ailleurs 67% des français ont conscience qu’il s’agit d’un objet polluant et que sa fabrication a nécessité un grande consommation de ressources naturelles (76%).

Enfin la réponse la plus attendue par le commanditaire du sondage, Volpy concerne la seconde vie de nos anciens mobiles. Pour 48% d’entre nous, il finit dans le fond d’un tiroir à la maison, seulement 14% le font recycler, ce qui laisse une belle marge de progression sur le marché du recyclage pour Volpy.