Free a déposé 42 familles de brevets, dont certains semblent concerner la Freebox V7

Free a déposé 42 familles de brevets, dont certains semblent concerner la Freebox V7

 
Free a communiqué la semaine dernière sur les efforts qu’il consacre à l’innovation dans le secteur des Technologies de l’Information et de la Communication. Il a indiqué que sa politique de recherche et développement est structurée autour de deux objectifs : offrir des services différenciés aux abonnés grâce à des matériels dédiés et réduire les coûts liés à la construction et l’exploitation de son réseau. 
 
C’est dans cette optique Iliad indique « développer notamment les nouvelles générations de boîtiers Freebox intégrant les dernières innovations techniques », et déploie des équipements de réseau innovants de type xDSL, fibre optique ou mobile. 
 
L’opérateur n’a bien sûr pas donné de précisions sur cette nouvelle génération de Freebox, mais Univers Freebox vous avait par exemple dévoilé, il y a 2 ans, des brevets déposés par Free et qui visiblement pourraient être intégrés à la Freebox V7 :
 
 
 
 
Iliad a annoncé qu’en date du 7 avril 2017, il a déposé quarante-deux familles de brevets dans les domaines de la fibre optique, de la distribution de flux multimédia et de la transmission de données par courants porteurs en ligne (CPL), des boîtiers femtocell et des serveurs d’hébergement.
 
10,4 millions d’euros consacrés à la recherche l’année dernière
 
Le Groupe a consacré 10,4 millions d’euros en 2016 à des travaux d’études et de recherches portant sur les activités xDSL, Fibre Optique et mobile. 
 
Les dépenses de recherche & développement incluent les travaux de recherche, les coûts de création de produits nouveaux ainsi que les dépenses liées à l’évolution et à l’adaptation de produits existants. Iliad entend également continuer à développer en interne, à la fois l’architecture des équipements destinés à l’exploitation de ses réseaux et à la fourniture des services à ses abonnés, ainsi que les applications logicielles développées sous Linux, utilisées par chaque société du Groupe Iliad.

Photo : Paris Match