Réorganisation du Pôle Télécom de SFR : des milliers de postes vont être supprimés

Réorganisation du Pôle Télécom de SFR : des milliers de postes vont être supprimés

 
Les choses sont un peu plus claires quant aux objectif de la direction de SFR depuis que celle-ci à transmis aux instances représentatives du personnel, la semaine dernière, le Livre 2, qui va régir la réorganisation du pôle télécom de SFR. Selon la CFE-CGC de Numericable-SFR, le projet de réorganisation du Pôle Télécom aurait pour conséquence la suppression d’environ 3280 postes dans le groupe dont :
 
– 1974 postes supprimés chez SFR SA soit 26% 
– 612 postes supprimés chez SFR Service Client soit 53%
– 191 postes supprimés chez Numéricâble soit 38%
– 181 postes supprimés chez Completel soit 37%
( Et 77% chez Futur, 46% chez OMEA, 31% chez SFR Collectivités, 25% chez SMR, 42% chez SRR et pas de suppression chez Numergy)
 
Le syndicat précise que tous « les bassins d’emplois sont impactés de manière très significative et alarmante ». En quelques chiffres pour le pole Télécom l’impact serait de :
 
– 53% pour Rennes
– 51% pour Nantes
– 46% pour Aix/Marseille
– 26% pour IDF
– 24% pour Lyon
– 22% pour Bordeaux
– 19% Toulouse
 
Des services de SFR sont se mis en grève
 
Face aux destructions d’emplois, et à de possibles baisses de rémunération, des services se sont déjà mis en grève. Outre les boutiques, qui, pour certaines, sont restées portes clauses à il y a 15 jours, c’est aussi la supervision, c’est-à-dire les équipes de surveillance du réseau, situées au siège de SFR, qui ont cessé le travail depuis le 3 avril, ainsi que le rapportent nos confrères de Silicon. Celle-ci a été reconduite depuis cette date par les équipes du réseau fixe qui sont encore en grève à ce jour.
 
Selon un des porte-paroles de ce mouvement de grève, cité par Silicon, la direction de SFR a rompu toute discussion et les grévistes attendent une ouverture de sa part avant de reprendre l’activité.