Google met au point sur son moteur de recherche une vérification des informations pour lutter contre les « Fake News »

Google met au point sur son moteur de recherche une vérification des informations pour lutter contre les « Fake News »
 
Google a décidé d’ajouter une vérification ainsi qu’un indice de fiabilité des informations sur son moteur de recherche.
 
Afin de lutter contre les « Fake news », Google a lancé une vérification des informations sur leur moteur de recherche. Un degré de fiabilité sera aussi disponible suite aux résultats obtenus.
 
Le moteur de recherche utilise désormais des sites spécialisés comme Snopes ou PolitiFact ou encore des équipes de « fact-checking » de médias généralistes comme le Washington Post.
 
Les articles concernés s’afficheront avec différentes mentions en fonction des cas : « Faux » « faux pour l’essentiel » ou encore « vrai ».
 
Aide de sites externes pour aider à la vérification d’information
 
Tous les sites utilisés par Google pour vérifier les informations ont été auparavant validés par le groupe comme l’a précisé celui-ci dans un message publié vendredi sur un de ses blogs : « En rendant ces vérifications plus visibles dans les résultats de recherche, nous pensons qu’il sera plus facile pour les gens de les examiner et de les évaluer, pour ensuite se faire leur propre opinion éclairée » ont expliqué Justin Kosslyn, chef de produit au sein de Jigsaw, filiale de Google, et Cong Yu, chercheur pour Google Research.
 
Contrecarrer les fausses informations
 
Depuis les présidentielles américaine où Donald Trump est sorti vainqueur, plusieurs piliers d’internet ont fait le nécessaire dans le but de lutter contre les fausses informations sur internet, plus précisément sur les réseaux sociaux.
 
Google participant à l’initiative, le groupe a réuni pas moins de 115 « fact checkers » afin de fiabiliser les résultats obtenus lors d’une recherche.
 
Du côté de Facebook, le réseau social a déclaré jeudi avoir mis à disposition un nouvel outil afin de « repérer une fausse information» disponible depuis le fil d’actualité des utilisateurs.