Pour la 1ère fois depuis l’arrivée de Free, les revenus mobiles des opérateurs augmentent

Pour la 1ère fois depuis l’arrivée de Free, les revenus mobiles des opérateurs augmentent

 

Après six années de baisse continue, le marché des télécoms repart à la hausse, c’est l’information majeure qu’a donné l’Arcep, hier, dans son nouvel Observatoire des marchés des communications électroniques pour le 4ème trimestre 2016.

L’éclaircie. Le revenu des opérateurs sur le marché du détail grimpe à 8,1 milliards d’euros (9,15 milliards en incluant les revenus annexes des opérateurs dont la vente et la location de terminaux). En repli depuis 2011, ce dernier augmente à nouveau (de 0,5% en rythme annuel) grâce à un regain de croissance des services mobiles. En effet, après 22 trimestres consécutifs de baisse, le revenu « mobile » croit à nouveau +1,8%, à 3,6 milliards d’euros. « Les opérateurs convertissent les clients vers des offres forfaitaires dont la dépense moyenne par carte est trois fois supérieure à celle des cartes prépayées », explique le régulateur des télécoms. La vente et la location des terminaux, générant 900 millions d’euros HT au quatrième trimestre 2016, augmente elle de 1,1% en un an.

 

Signe de cette amélioration, le taux annuel de croissance du nombre de cartes (hors MtoM) qui se situe depuis trois trimestres sur un niveau d’environ 1%, pratiquement deux fois plus élevé que celui des quatre trimestres précédents (+1,2% soit +860 000 cartes en un an au quatrième trimestre 2016). Au 31 décembre 2016, le nombre de cartes SIM (hors MtoM) en service en France s’élève à 73,0 millions, dont 60,85 millions avec forfait. Le marché des télécoms semble donc repartir à la hausse depuis l’arrivée de Free.