Antennes-relais : Orange, Free, SFR et Bouygues Télécom ont négocié une nouvelle charte avec la ville de Paris

Antennes-relais : Orange, Free, SFR et Bouygues Télécom ont négocié une nouvelle charte avec la ville de Paris

Les quatre opérateurs semblent toujours ouverts à la concertation en ce qui concerne l’implantation des antennes mobiles dans la capitale et la régulation qui en découle. Un nouvel accord a été trouvé.

Arrivée à échéance en décembre dernier, la précédente charte (2012) de la téléphonie mobile avait notamment permis à Free de déployer son réseau plus massivement dans la capitale tout en faisant attention à ne pas dépasser le niveau de champs maximum autorisé de 7Volts/mètre selon la présence ou non de la 4G dans les lieux fermés (appartement, bureaux). 

Présentée hier par la mairie, la nouvelle charte de bonne conduite devrait entrer en vigueur le mois prochain après signature du Conseil de Paris. La promesse : une réduction de 30% du plafond d’expositions des parisiens à l’intérieur des immeubles avec un nouvel encadrement qui abaisse désormais le seuil d’intensité d’exposition à 5 V/m. « C’est la référence qui permet d’atteindre un équilibre par rapport aux besoins technologiques et pour réduire la réalité d’exposition des Parisiens", a déclaré l’adjoint à la mairie Julien Barenton. Ainsi, la capitale va vraisemblablement devenir le meilleur élève européen en la matière, devant Bruxelles (6V/m). A noter que les nouvelles comme les 2240 antennes existantes sont concernées par la charte. S’agissant des demandes de déploiement de nouvelles installations ou de modification, Free serait l’un des opérateurs les plus demandeurs selon la municipalité.

Enfin, en parallèle et d’après Les Echos, va être créé l’observatoire « Onde Paris » qui aura pour mission de cartographier les logements les plus exposés et dépassant le niveau autorisé. A savoir que la mairie propose de mesurer l’exposition de tout logement parisien gratuitement. Autre alternative, la Cartoradio de l’ANFR.