La 5G devrait booster l’économie et l’emploi, mais la France risque d’être en retard

La 5G devrait booster l’économie et l’emploi, mais la France risque d’être en retard

 
Alors qu’en France, la 4G est loin d’être déployée sur tout le territoire, la 5G devrait, elle, voir le jour en 2019. Et c’est un véritable tournant économique que devrait générer cette technologie qui promet de multiplier par 1000 la performance des réseaux, et d’accompagner le développement de l’internet des objet.
 
Le cabinet anglais IHS Markit a réalisé une étude sur la 5G qui montre que celle-ci va apporter 12 300 milliards de dollars à l’économie mondiale en 2035, et créer 22 millions d’emplois. La 5G profitera à tous les secteurs de l’économie, aussi bien à l’industrie, l’informatique, les télécoms qu’à la vente au détail.
 
Mais pour bénéficier des apports économiques de la 5G, les pays ne doivent pas louper le coche. Or certains ont déjà pris de l’avance, comme le Japon et la Corée du Sud ou la Finlande et la Suède en Europe. La France, elle, n’a pas encore pris le train.
 
« Il va falloir un vrai travail de fond de l’Etat et du régulateur pour que la France ne soit pas en retard pour le déploiement de la 5G, explique dans Les Echos Laurent Fournier, DG de Qualcomm France. Les pouvoirs publics français ne sont pour l’heure pas très actifs par rapport à l’Allemagne ou même l’Italie. Les Italiens sont à fond sur la 5G, comme rarement on les a vus. »
 
Pourtant, selon l’étude du cabinet IHS Markit, la 5G générerait en France 85 milliards de dollars et verrait la création de 400 000 nouveaux emplois. Un argument de poids en faveur d’un lancement rapide.
 
 
Source : Les Echos