Billet d’humeur : un économiste imagine la candidature de Xavier Niel à la présidence de la République

Billet d’humeur : un économiste imagine la candidature de Xavier Niel à la présidence de la République

 
Dans une tribune publiée sur le site des Echos, l’économiste Jean-Yves Archer imagine l’intérêt d’une candidature de Xavier Niel à la plus haute fonction de l’Etat. « Le patron d’Iliad, semble avoir les qualités nécessaires pour assumer la fonction de président de la République » estime-t-il
 
Et l’économiste explique la genèse de son billet d’humeur : « Avant ses déboires, François Fillon avait indiqué qu’il ferait appel à des personnalités de la société civile parmi ses futurs ministres. Poussons le raisonnement et posons l’hypothèse d’un président de la République qui connaisse vraiment le monde de l’entreprise. Et dans ce cas, pourquoi ne pas tourner nos regards vers un développeur tel que Xavier Niel, le patron du groupe de télécommunications Iliad ? »
 
Jean-Yves Archer apporte quelques arguments concernant la bonne gestion et l’envie de créer du fondateur de Free : « A partir d’un budget limité et réaliste, Xavier Niel aura su forger un succès : l’Ecole 42. Idem, à partir de la vieille Halle Freyssinet, il aura su faire sortir de terre la Station F où Facebook vient d’installer un centre de recherches. C’est un authentique développeur et un porteur de projets pour la jeunesse. » Et d’ajouter : « En tant qu’animateur d’une kyrielle de sociétés, Xavier Niel est attaché à la rentabilité de chacune d’entre elles. Comme tout responsable d’un compte d’exploitation consolidé. Le rapport public annuel 2017 de la Cour des comptes qui lève le voile sur la triste réalité de la trajectoire des finances publiques pour 2017 nous montre qu’il serait temps d’oublier la RGPP, la MAP ou la technique du rabot pour mettre en place une politique de réduction de la dépense publique. »