Apple attaque Qualcomm en justice

Apple attaque Qualcomm en justice

Apple attaque Qualcomm en justice comme le note BFM Business. La marque à la pomme accuse son fournisseur d’abus de position dominante et estime avoir été "surfacturé" pour des milliards de dollars. Apple met en avant des "stratagèmes illégaux", mais aussi des pratiques anticoncurrentielles sur des licences d’utilisation de brevets.

Le dépôt de plainte est effectif depuis le vendredi 21 janvier. Apple dénonce des mesures de rétorsion financières de Qualcomm et évoque aussi "des années de désaccord sur ce qui constitue des royalties justes et raisonnables". Cependant Qualcomm cumule les pratiques qui le conduisent à être épinglé par les autorités de différents pays. 

La FTC américaine lance aussi des poursuites contre Qualcomm 

Apple demande maintenant des dédommagements. La marque parle notamment d’un milliard de dollars que Qualcomm ne veut pas lui verser au terme d’un de leur contrat, parce qu’il avait répondu à des requêtes de l’autorité coréenne de la concurrence. 

"Qualcomm a ensuite tenté d’extorquer un changement des réponses d’Apple et la fourniture de fausses informations à la KFTC en échange du déblocage de ces paiements", insiste Apple. L’autorité coréenne avait finalement décidé d’infliger une amende de plus d’un milliard de dollars à Qualcomm.

La FTC américaine lance aussi des poursuites contre Qualcomm pour violation de la législation antitrust lors de la vente de certains composants et licences à des fabricants de smartphones. Cependant seul Qualcomm détient des brevets sur des technologies essentielles pour les communications mobiles, et il est l’un des principaux fournisseurs mondiaux d’un type de puce pour smartphones.

Qualcomm aurait donc profité de sa position dominante pour lier la fourniture des puces et les tarifs facturés pour des licences d’utilisation de ses brevets.