Samsung : les batteries responsables des explosions du Note 7

Samsung : les batteries responsables des explosions du Note 7

Samsung affirme que les batteries de ses fournisseurs sont responsables des explosions du Galaxy Note 7, comme le rapporte Les Echos. Ainsi, le design n’est pas mis en cause, ni même les autres composants. 

Pour arriver à ces conclusions, des experts ont testé 200.000 appareils et 30.000 batteries. Samsung Electronics a également mobilisé 700 ingénieurs et des instituts de recherche indépendants afin de connaître l’origine des explosions. Durant sa conférence, le sud-coréen a donc confirmé que la crise résulte d’une conception défectueuse des batteries livrées par deux de ses fournisseurs. 

La facture s’élève à 4.9 milliards d’euros pour Samsung

Pour rappel, les embrasements spontanés ont entraîné le rappel des terminaux, dont 3.06 millions d’appareils ont été récupérés. En prenant en compte le rappel, le dédommagement, les ventes perdues, la facture s’élève à 4.9 milliards d’euros pour Samsung. 

Ainsi le fabricant, Samsung SDI, entité du conglomérat Samsung, aurait plié à une extrémité les éléments de sa batterie au point que deux électrodes, qui constituent les accumulateurs lithium-ion, se touchent alors qu’elles sont normalement isolées l’une de l’autre par un séparateur. Ceci aurait conduit à un court-circuit et un échauffement des cellules.

Cependant, le problème avait déjà été constaté en septembre et Samsung avait rappelé les smartphones équipés de cette batterie pour les échanger contre des batteries ATL, Amperex Technology Ltd, promettant des incidents isolés. Cependant, ATL aurait aussi endommagé le séparateur empêchant le contact des deux électrodes. Les experts auraient aussi trouvé des micro-soudures bâclées ainsi que des scotchs isolants oubliés. 

Koh Dong-Jin, responsable mobile du groupe, a promis des contrôles plus drastiques, avec une méthode en "huit points", et une réorganisation des processus industriels. En conséquence, Samsung a repoussé le lancement du Galaxy S8 pour tenir compte des conclusions.