Pour relancer Dailymotion, Vivendi opte pour l’éditorialisation de son portail vidéo

Pour relancer Dailymotion, Vivendi opte pour l’éditorialisation de son portail vidéo

 

 
Interrogé par Les Echos, Maxime Saada, patron de Dailymotion a affiché sa volonté « d’éditorialiser » sa plate-forme vidéo en perte de vitesse par une mise en avant de « contenus premium dans l’info, le sport, le divertissement, en particulier la musique.»
 
 
Racheté 280 millions d’euros en 2015 par Vivendi, Dailymotion traverse actuellement une mauvaise passe. Prise en sandwich entre Youtube et Facebook, amputée d’une partie de ses équipes et spectatrice avertie de la chute de son chiffre d’affaire pour cause « d’assainissement de l’audience », la plate-forme vidéo veut refaire surface et surtout apparaître « dans les 10 applications que les gens mettent sur leur smartphone » comme l’indique son PDG Maxime Saada aux « Echos ».
 
 
Pour ce faire, Dailymotion ne va pas mofifier son adn, « Il y aura toujours du contenu généré par les utilisateurs, mais l’idée est d’éditorialiser Dailymotion en mettant en avant des contenus premium dans l’info, le sport, le divertissement, en particulier la musique » informe le numéro 1 de l’hébergeur. Ce nouveau virage prendra forme dans la nouvelle application du player, probablement lancée en avril prochain, dans laquelle les internautes auront accès à des vidéos directement liées à leurs centres d’intérêts puisque Dailymotion se basera sur leurs données personnelles. S’agissant du public visé par cette nouvelle stratégie, il semblerait que la catégorie CSP+ soit davantage intéressée par « un portail vidéo éditorialisé. »

 

Côté modèle publicitaire, Maxime Saada rappelle aux « Echos », qu’aucun changement ne sera effectué, les éditeurs de contenus comme l’Equipe verront toujours leurs revenus « partagés » avec la plate-forme vidéo. Pour l’heure, aucun service payant ou achat de droits ne sont dans les tuyaux.

 
 
Actuellement Dailymotion compterait 300 millions de visiteurs uniques mensuels dans le monde, répartis principalement entre l’Asie et l’Europe avec tous deux 110 millions de visiteurs et l’Amérique du Nord avec 55 millions. Prochaine implantation, l’Afrique.