i-Télé devant le CSA, à cause de ses difficultés à assurer l’antenne

i-Télé devant le CSA, à cause de ses difficultés à assurer l’antenne

Ce mercredi, à 15h30, la chaîne d’information i-Télé est convoquée devant le CSA, le gendarme de l’audiovisuel, comme l’indique Le Figaro. La direction du groupe Canal + va donc répondre à cette convocation qui concerne "le respect des obligations". Il sera donc question de parler des difficultés connues depuis quelques semaines pour assurer l’antenne. 

Alors que les salariés étaient en grève en octobre-novembre dernier, pendant 31 jours, ils sont 98 a avoir annoncé et rendu effectif leur départ de la chaîne. Avant cette grève, i-Télé comptait 180 salariés dont 120 journalistes. Depuis, la chaîne tourne au ralenti, alors que le directeur d’i-Télé s’était engagé à remplacer tous les départs avant la fin de l’année 2016. 

Les salariés ne peuvent donc plus assurer une grille des programmes en direct toute la journée. Un engagement qui avait pourtant été pris par i-Télé auprès du régulateur, lors de la signature d’une convention. 

En décembre, la chaîne a ainsi attiré en moyenne 0.5 % des téléspectateurs contre 1 % un an auparavant. I-Télé veut donc maintenant regagner de l’audience en cherchant de nouvelles têtes d’affiches, parmi lesquelles on trouverait Patrick Poivre d’Arvor, qui aurait demandé que Jean-Marc Morandini ne figure plus sur la grille des programmes pour accepter de venir. 

Enfin, i-Télé devrait aussi devenir CNews, comme c’était prévu initialement il y a quelques mois alors que la grève était déjà commencé.