TDF s’intéresse aux RIP pour déployer la fibre dans les campagnes

TDF s’intéresse aux RIP pour déployer la fibre dans les campagnes

TDF veut devenir opérateur de fibre dans les campagnes, comme en fait part La Tribune. Le groupe de diffusion audiovisuel et de télécoms veut déployer le réseau fibre optique dans les territoires les moins peuplés de l’Hexagone.

Ce sont des endroits qui n’intéressent pas directement les grands opérateurs nationaux qui préfèrent fibrer les métropoles et les périphéries urbaines. Les collectivités déploient donc leurs réseaux, aidées financièrement par l’État. C’est ce que l’on appelle les Réseaux d’Initiative public (RIP). Elles lancent donc des appels d’offres auxquels répondent des opérateurs dits d’infrastructures comme Axione ou Covage mais aussi les filiales spécialisées des grands fournisseurs d’accès à Internet : Orange Collectivité et SFR Collectivité. Ils louent ensuite leurs réseaux aux opérateurs grand public. 

TDF se montre actif dans les zones les moins peuplées

Et ce sont les RIP qui intéressent TDF. En septembre, Olivier Huart, PDG du groupe, affirmait vouloir "répondre aux appels d’offres dans les RIP", mettant en avant une opportunité "stratégique" pour l’entreprise. Actuellement, les RIP concernent 43 % de la population, soit 17 millions de logements et locaux professionnels. 

De nombreux appels d’offres devraient voir le jour cette année et ce serait donc pour cette raison que TDF juge qu’il n’y a pas de temps à perdre, selon des observateurs. Le groupe s’organise d’ailleurs dans ce sens. Un poste de "directeur des relations avec les collectivités" a été créé en octobre et le site internet de TDF comprend un nouvel onglet "réseaux FTTH" où le groupe se présente comme "un partenaire des projets très haut débit des collectivités"

TDF se montre aujourd’hui actif dans les zones les moins peuplées, comme le montre le lancement de Belvédère, en novembre. C’est une société spécialisée dans la couverture des zones blanches mobiles. TDF, qui dispose de 10.000 antennes et pylônes dans l’Hexagone, pourrait permettre de couvrir des villages encore non couverts. Enfin, avec cette société, TDF a un argument pour convaincre les collectivités que les zones rurales sont une de ses priorités.