Fin du roaming, convergence, fin des zones blanches : Free et les autres opérateurs ont des projets pour 2017

Fin du roaming, convergence, fin des zones blanches : Free et les autres opérateurs ont des projets pour 2017

Quelles seront les actions des opérateurs télécoms en 2017 ? Fin du roaming, consolidation, poursuite de la convergence, diversification, une orientation vers l’international et la fin des zones blanches sont les principaux objectifs des opérateurs français, comme l’indique dans son dossier le site Les Echos

L’opérateur pourra demander des explications et surfacturer le client

Ainsi, la fin du roaming est prévue à partir de juin prochain. Les Européens en voyage dans l’Union Européenne n’auront donc plus à avoir peur des frais supplémentaires lorsqu’ils voyageront dans un autre pays que le leur. Le texte a été adopté par Bruxelles mi-décembre. Cependant, les opérateurs auront quelques gardes fous contre les abus. Ainsi, si la consommation est forte et régulière, l’opérateur pourra demander des explications et surfacturer le client. Le but est d’éviter que les consommateurs n’achètent une carte SIM moins chère dans un autre pays pour l’utiliser dans leur pays. Un analyste déclare qu’il "y aura clairement un impact défavorable dans les comptes des opérateurs en 2017 et 2018".

La consolidation pourrait aussi refaire surface. Alors qu’Orange a presque racheté Bouygues l’année dernière, les négociations ont finalement échoué. Les élections qui auront lieu cette année vont voir l’arrivée d’un nouveau Président de la République qui pourrait donc changer la situation de la consolidation. Suivant le candidat élu, il pourrait être décidé que l’État vende sa participation de 23 % dans Orange ou alors Vivendi, maison mère de Canal +, pourrait lorgner sur Orange. 

Le renforcement des opérateurs télécoms dans les contenus : un thème fort de 2017

Concernant la poursuite de la convergence, le renforcement des opérateurs télécoms dans les contenus pourrait être un thème fort de 2017, selon Les Echos. SFR et Orange vont commencer à produire des séries cette année. SFR va aussi investir dans le cinéma et pourrait s’intéresser à la Ligue 1 et la Ligue des Champions. De son côté, Stéphane Richard, patron d’Orange, pourrait investir dans le foot et prendre une participation dans Canal+. Cependant, l’autorité de la concurrence pourrait donner de la voix si les exclusivités se multiplient. Et le régulateur redoute, avec ces investissements dans les contenus, de voir moins d’investissements dans les infrastructures.

Une autre orientation pourrait être celle de la poursuite de la diversification. Les opérateurs réfléchissent à vendre d’autres services que téléphone, télévision et Internet. Ainsi Orange va lancer Orange Bank, une banque mobile et SFR a des projets dans la banque en ligne et la télémédecine. 

Free va se lancer en Italie et les premières offres pourraient arriver à la fin de cette année

L’international les attirera également. À l’image de Free qui va se lancer en Italie et dont les premières offres pourraient arriver à la fin de cette année. Orange va continuer de sonder les opportunités à l’international, comme en Afrique, en Europe de l’Est où il convoite le numéro un bulgare des télécoms ou encore en Iran. Altice, la holding de SFR, pourrait être aussi de retour dans les acquisitions en donnant la priorité aux États-Unis.

Enfin, il reste aux opérateurs l’obligation de mettre fin aux zones blanches d’ici au mois de juin, comme le rappel Les Echos. Ils devront alors couvrir en 3G les zones blanches du territoire, où le téléphone mobile ne passe pas, soit une liste de 3.800 centres bourgs, qui représentent 1 % de la population française. Le 17 janvier, 40 % des habitants de la zone peu dense devront bénéficier de la 4G.