Orange, SFR et Iliad s’inquiètent de l’envie de TF1 et M6 de leur faire payer la diffusion de leurs chaînes

Orange, SFR et Iliad s’inquiètent de l’envie de TF1 et M6 de leur faire payer la diffusion de leurs chaînes

Les groupes Orange, SFR et Iliad sont inquiets que TF1 ait envie de leur faire payer la diffusion de ses chaînes, comme M6 d’ailleurs. Ils ont alors profité des auditions organisées par le CSA, concernant la procédure de reconduction simplifiée des autorisations d’émettre de TF1 et M6, pour faire part de leurs préoccupations, comme en fait part La Correspondance de la Presse. 

Le groupe Canal + a aussi dénoncé mercredi, devant le CSA, la demande de TF1 de se faire rémunérer pour la reprise du signal de ses chaînes sur CanalSat, à l’exception de LCI. Cette question se pose alors que le contrat de distribution liant les FAI et TF1 arrive à échéance le 31 décembre prochain. M6, de son côté, devra attendre un an de plus, le 31 décembre 2017. 

Le groupe veut vendre les signaux d’émission des chaînes TF1, TMC, HD1

TF1 ne souhaite plus mettre à leur disposition gratuitement ses chaînes gratuites. Dès le 1er janvier 2017, le groupe veut donc vendre les signaux d’émission des chaînes TF1, TMC, HD1 et NT1 aux différents FAI. 

Maxime Lombardini, directeur général et administrateur d’Iliad, estime que "les mots de TF1 sont sans ambiguïté" et le groupe veut vendre "une offre commerciale unique "premium"". Cependant il estime que "rendre payant un signal gratuit est discutable" mais aussi "que rien ne justifie ce changement économique". D’après lui, TF1 doublerait ainsi le résultat net de la chaîne en 2015 (103.3 millions d’euros) en prenant en compte les sommes en question pour la rémunération. 

De son côté, M6 n’a encore dévoilé encore aucune exigence chiffrée aux diffuseurs. M. Louette, directeur général délégué d’Orange, refuse ce principe de rémunération des chaînes gratuites des éditeurs, sauf si les FAI demandent à leur tour une compensation pour les coûts de diffusion. Il est cependant prêt à accepter la rémunération "de certains services avec une promesse de valeur ajoutée"

Iliad s’interroge aussi sur un éventuel accord entre les deux groupes

De son côté, Michel Paulin, directeur général de SFR indique que "la France a la chance d’avoir un paysage audiovisuel gratuit de grande qualité" et estime que ce que veulent M6 et TF1 "pose des problèmes d’ordre financier, juridique et réglementaire mais aussi d’usage par rapport au grand public". Il confie avoir reçu un courrier de la part de TF1 début novembre, avec une grille des tarifs demandés par la chaîne, et il juge "exorbitants" les prix demandés. 

Enfin, Me Freget, avocat présent aux côtés d’Iliad, indique qu’à aucun moment les deux chaînes "n’ont dit qu’ils viendraient prélever de l’argent pour la distribution, ils ont laissé se développer un standard et quand le produit est indispensable, ils demandent de passer à la caisse". Les intervenants du groupe Iliad s’interrogent aussi sur un éventuel accord entre les deux groupes, étant donné que leurs courriers sont arrivés à la même période pour des demandes similaires.

Source : La Correspondance de la Presse