Si SFR/Altice assure en France qu’il n’y a pas de différence entre le câble et le FTTH, il affirme aux USA que « la fibre sera toujours supérieure au câble »

Si SFR/Altice assure en France qu’il n’y a pas de différence entre le câble et le FTTH, il affirme aux USA que « la fibre sera toujours supérieure au câble »

 
Contrairement à ses concurrents, Numéricâble n’amène pas la fibre jusque dans le logement de ses abonnés mais uniquement jusqu’au dernier répartiteur (FTTLA) ou en bas de l’immeuble (FTTB). Ensuite, c’est le réseau câble coaxial existant qui est utilisé. Orange et Free considèrent qu’il ne s’agit que de « câble amélioré » alors qu’eux construisent leur réseau fibre jusqu’à l’abonné (FTTH). 
 
Mais pour Michel Combes, le débat n’a pas lieu d’être, et estime que la différence de débits entre le FFTH, FTTB, « sont risibles » et ne font réagir que les « derniers opérateurs de la classe ». SFR/Numéricâble peut ainsi se targuer d’être le numéro 1 de la fibre en France, même s’il n’amène pas la fibre jusque dans les logements.
 
Mais ça, c’est pour la France. Altice tient un tout autre discours aux Etats-Unis, où il a racheté deux câblo-opérateurs. Ainsi, selon le Wall Street Journal, « Altice USA, prévoit de convertir la totalité de son réseau au cours des cinq prochaines années en réseau FTTH (fibre optique jusqu’à l’abonné), pouvant atteindre des débits de 10 gigabits par seconde. Ce projet audacieux vise à distancer son principal concurrent, le réseau Fios de Verizon Communications »
 
Le PDG d’Altice USA, Dexter Goei, a estimé « que la fibre serait toujours une technologie supérieure au câble et qu’elle permettait d’obtenir de plus hauts débits » rapporte le journal économique. "Nous savons qu’il existera des applications et une demande pour une largeur de bande supplémentaire à l’avenir, que ce soit dans deux, trois, quatre ou cinq ans", a indiqué le dirigeant