La Commission Européenne fait marche arrière concernant le roaming en Europe pour juin 2017

La Commission Européenne fait marche arrière concernant le roaming en Europe pour juin 2017

Comme nous vous en parlions la semaine dernière, la Commission Européenne avait pris une décision concernant la fin du roaming pour juin 2017.

Cependant, depuis, cette même Commission a fait marche arrière, comme le partage Le Figaro. En effet, elle a retiré la proposition de texte, controversée, à la demande de son président Jean-Claude Juncker, qui en demande une nouvelle version. Cette décision encadrait jusqu’alors la suppression des frais d’itinérance en Europe et devait encore être discutée avec les États membres, avant une adoption qui était prévue le 15 décembre. 

"Les services de la Commission ont, sur instruction du Président Juncker, retiré leur projet et travaillent sur une nouvelle version", est-il brièvement précisé sur le site de la Commission Européenne.

Le texte, qui avait été présenté lundi dernier, fixait 90 jours par an minimum de frais d’itinérance supprimés dans l’Union Européenne. Mais ce choix a été rapidement critiqué, indiquant un manque d’ambition de la part de la Commission Européenne, qui annonçait en juin 2015 la fin des frais de roaming pour 2017. 

Selon une source européenne, "les réactions à la proposition ont motivé la décision du Président".

Cependant en fixant cette limite de 90 jours, la Commission entendait protéger les opérateurs de téléphonie mobile contre les abus des consommateurs. Cette limite de temps étant un minimum, que chaque opérateur pouvait prolonger jusqu’à atteindre l’illimité. 

Une affaire qui demande encore du temps avant d’en connaître le dénouement.