SFR pourrait, ou pas, devenir le “namer” de la Ligue 1, pour 45 millions d’euros

SFR pourrait, ou pas, devenir le “namer” de la Ligue 1, pour 45 millions d’euros

L’opérateur SFR souhaite sponsoriser la Ligue 1, à hauteur de 45 millions d’euros sur trois ans, soit 15 millions par an. En effet, la Ligue de Football Professionnel (LFP) cherche à signer un accord afin de bénéficier d’un "namer"(société qui donne son nom) pour la Ligue 1, comme en fait part l’Équipe

Cependant, suite à la contestation de la part de Canal +, la LFP a fait le choix, en accord avec SFR et Patrick Drahi, de mettre en standby la signature du contrat, pourtant toute proche. Les diffuseurs actuels, dans leur ensemble, n’ont pas bien vu l’arrivée de SFR.

En cause, le statut hybride de SFR, qui se pose à la fois en tant qu’opérateur de télécommunication et qu’opérateur médias, notamment avec ses nouvelles chaînes de sport. Ceci a donc contrarié la finalisation de l’accord. 

Malgré tout, Altice, maison mère de SFR, souhaite devenir un concurrent dans l’acquisition de droits télé-sportifs, comme le montre les différentes acquisitions récentes comme la Premier League anglaise et la Liga portugaise. 

Ces actions laissent cependant prévoir qu’il faudra compter sur Altice lors de l’appel d’offre pour la Ligue 1, en 2020. 

Aujourd’hui, les équipes commerciales de la LFP poursuivent leurs recherches pour trouver le "namer" pour la L1, dans l’éventualité que SFR ne puisse signer.