Iliad : hausse du chiffre d’affaires au 1er semestre et forte hausse du bénéfice

Iliad : hausse du chiffre d’affaires au 1er semestre et forte hausse du bénéfice

 
Au cours du premier semestre 2016, le Groupe a confirmé son profil de croissance, avec un chiffre d’affaires services en progression de 7,3% (6,3% en incluant les terminaux). Cette dynamique s’appuie sur la reprise de la croissance des activités fixes, qui progressent de 3,4% sur la période (contre 0,5% sur la même période en 2015), mais également sur la solidité des activités mobiles, qui connaissent à nouveau une progression à deux chiffres (+13,6% pour le chiffre d’affaires services mobile), et enfin sur les bonnes performances commerciales, avec le recrutement net de plus de 500 000 nouveaux abonnés sur les offres fixe et mobile.
 
 
Marge brute 
 
La marge brute du Groupe s’élève à 1 162 millions d’euros au 30 juin 2016, en hausse de 103 millions d’euros en valeur absolue et en progression de près de 10% par rapport au premier semestre 2015. Le taux de marge brute est en hausse de 1,6 point à 50,6% sur le semestre, en raison notamment de la croissance de la rentabilité de l’activité mobile (dont la marge brute est toutefois plus faible que celle de l’activité fixe), grâce à l’évolution positive du mix d’abonnés et à la hausse de la couverture de trafic en propre. 
 
Ebitda 
 
L’Ebitda du Groupe est en hausse de 11,5% par rapport au premier semestre 2015 et atteint désormais 809 millions d’euros. La marge d’Ebitda est elle-aussi en forte progression de 1,6 point et dépasse le seuil des 35% pour la première fois depuis le lancement de l’activité mobile, en raison notamment de l’amélioration de la rentabilité celle-ci.
 
Les principales variations intervenues sur la période ont été les suivantes : 
 
– Bénéfice d’une meilleure couverture mobile. L’extension de la couverture du réseau mobile du Groupe au cours des 6 derniers mois a permis d’augmenter les volumes de trafic acheminé en propre ; 
 
– Hausse du niveau de marge sur le mobile, malgré l’extension des offres de roaming à travers de nouveaux pays et la fin des rémunérations liées à l’airtime sur les numéros spéciaux au 1er octobre 2015 ; 
 
– Poursuite de l’optimisation des réseaux fixes du Groupe (dégroupage, migrations et déploiement FTTH). Au cours du semestre, le Groupe a maintenu ses efforts afin (i) d’étendre son réseau ADSL en ouvrant plus de 600 NRA, (ii) de poursuivre le déploiement de son réseau FTTH en propre et dans les zones de co-investissement avec l’opérateur historique ; n 
 
– Effet d’échelle sur la base de coûts fixes pour l’activité mobile. La croissance de la base d’abonnés de Free Mobile, après avoir dépassé la taille critique sur cette activité, permet d’accroître l’effet vertueux sur base de coûts fixes (publicité, coûts administratifs…), de bénéficier d’effets d’échelle non négligeables, mais aussi de profiter des avantages d’un opérateur intégré (fixe / mobile) ; 
 
– Maintien de la marge d’Ebitda sur l’activité fixe, malgré la hausse des tarifs du dégroupage de 32 centimes par mois et par abonné.
 
Résultat net 
 
Le résultat net du Groupe est en hausse de 17% par rapport au premier semestre 2015 pour s’établir à 190 millions d’euros contre 163 millions d’euros au 30 juin 2015.
 
Retrouvez également :