Free mis en demeure à Amiens pour des travaux de façade de sa nouvelle boutique

Free mis en demeure à Amiens pour des travaux de façade de sa nouvelle boutique

La boutique d’Amiens, située rue des Trois-Cailloux, s’est faite remarquée par un élu, alors que celle-ci n’est pas encore ouverte, comme en fait part le Courrier Picard. En effet, des travaux réalisés sur la façade de la première boutique de Picardie ont été fait sans obtention d’autorisation. De quoi occasionner l’envoi d’un courrier de mise en demeure par la ville, pour rappeler à l’opérateur que tout ne peut pas être fait comme on le souhaite.

En cause dans cette affaire, la partie haute de la façade de la boutique qui a été repeinte en blanc. Renaud Deschamps rappelle les règles de ce périmètre protégé, "peindre sur du Perret, c’est juste un sacrilège. D’autant plus qu’aucune autorisation n’avait été demandée et quand bien même elle aurait été demandée, nous l’aurions bien évidemment refusée"

À lui ensuite de préciser que "sur tout l’axe gare-rue de Noyon jusqu’à la Maison de la culture, une autorisation est nécessaire lorsque l’on souhaite faire des changements, que ce soit sur la façade et l’installation d’un coffrage par exemple, mais aussi pour l’aménagement d’une terrasse ou encore la pose d’une enseigne. Ces aménagements sont toujours validés par l’architecte des bâtiments de France qui travaille en lien avec notre service urbanisme réglementaire"

Cependant, de manière exceptionnelle, si le béton commence à s’effriter ou est en mauvais état, un habillage peut être accordé. 

De son côté l’opérateur avait bien fait une demande pour ces travaux, sans parler de cette peinture en façade. "L’entreprise va exécuter les travaux comme cela le lui a été demandé, et le décapage de la façade se fera cette semaine, l’histoire s’arrête là", confie le responsable des travaux de l’entreprise concernée. L’architecte des bâtiments de France et les services de la ville se sont déjà fixés rendez-vous pour vérifier la remise en état. 

Enfin, pour ce qui est de l’ouverture de la boutique, qui aurait dû avoir lieu en mai, celle-ci ne devrait plus tarder même si la date n’est pas connue.