La CFE CGC propose une solution simple pour éviter les licenciements chez SFR et maintenir les emplois des opérateurs télécom en France

La CFE CGC propose une solution simple pour éviter les licenciements chez SFR et maintenir les emplois des opérateurs télécom en France

Ainsi que nous vous l’avons rapporté ce matin, Myriam EL KHOMRI, la ministre du Travail, a rencontré ce jour les organisations syndicales ainsi que la direction de SFR afin d’évoquer les perspectives d’évolution de l’entreprise, et ses conséquences en matière d’emploi. Comme cela était prévisible, elle n’a rien pu faire face à la volonté de la direction de SFR, si ce n’est « rappeler son engagement en faveur d’un dialogue social fondé sur le partage de la stratégie et des enjeux, et permettant de concilier protection des salariés et adaptation de l’entreprise dans un secteur à fortes mutations. »
 
La CFE CGC a réagit suite à cette rencontre en assurant que Patrick Drahi, allait "pouvoir supprimer 5000 emplois chez SFR et délocaliser à loisir" car le gouvernement n’y peut rien. 
 
Mais selon le syndicat il y aurait pourtant une réplique assez simple. La CFE CGC explique qu’il suffirait que le gouvernement conditionne l’octroi des licences aux opérateurs au maintien des emplois sur le sol français. « Cette mesure simple n’est ni une entrave à la concurrence et encore moins la marque d’une "économie administrée" comme le prétend Myriam El Khomri » assure le syndicat.