SFR préparerait un plan social massif qui verrait la suppression d’un tiers de ses effectifs

SFR préparerait un plan social massif qui verrait la suppression d’un tiers de ses effectifs

 
Patrick Drahi avait préparé le terrain le mois dernier en annonçant que SFR était en sureffectif. Pour autant, lors du rachat de l’opérateur au Carré Rouge, l’homme d’affaire s’était engagé à ne pas procéder à de licenciements directs durant 3 ans. "On a donné une garantie sur l’emploi de trois ans donc il reste encore un an. Aujourd’hui on est dans une situation où les gens savent que la garantie s’arrête dans un an. C’est un peu comme chez Darty quand vous avez une garantie de trois ans. Au bout de trois ans la machine à laver tombe en panne-t-on fait comment ? On paie. Ils savent qu’on est en sureffectifs" avait déclaré Patrick Drahi en juin.
 
Si le patron d’Altice n’avait pas indiqué à quelle hauteur SFR était en sureffectif, ZDNet rapporte que le plan social serait massif puisque l’opérateur pourrait supprimer 5000 postes sur les 14 500 salariés que compte le groupe. C’est donc un tiers des effectifs de SFR qui pourrait disparaître en 2017, date à laquelle prend fin la garantie de l’emploi qui avait été acceptée par Patrick Drahi. Selon un des syndicats cité par ZDNet, ce serait même « 5000 suppressions a minima », et ce serait principalement les CDI qui seraient touchés.