Signature d’un accord pour la création de 40.000 emplois et formations pour mettre en œuvre le Plan France Très Haut Débit

Signature d’un accord pour la création de 40.000 emplois et formations pour mettre en œuvre le Plan France Très Haut Débit

 
Mardi, à l’occasion de la 3ème conférence annuelle du Plan France Très Haut Débit, Emmanuel Macron, Ministre de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique, Axelle Lemaire, Secrétaire d’Etat chargée du Numérique (en 3ème position sur la photo), Etienne Dugas, Président de la Fédération des Industriels des Réseaux d’Initiative Publique (FIRIP) (à droite sur la photo) et Philippe Richert, Président de l’Association des Régions de France (ARF) (en 2ème position sur la photo) ont signé une convention qui a pour objectif central la formation et l’emploi de 40.000 personnes.
 
La construction des réseaux, leur exploitation, la réalisation des raccordements terminaux va générer de forts besoins de formation sur l’ensemble du territoire. Dans l’Observatoire des RIP 2016 FIRIP/CDC, réalisé par IDATE Consulting et présenté en avril dernier, la FIRIP estimait les besoins en formation et emplois dans la filière d’ici 5 ans à 30.000. Ils ont été revus à la hausse depuis, suite à un important travail de recensement et de recoupement statistiques réalisé par la fédération auprès de ses membres. 
 
Et ce sont finalement 40.000 emplois et formations qui sont en jeu, répartis équitablement entre les zones d’initiative publique et privée : 13.000 créations de postes et 27.000 reconversions. Il s’agit là d’emplois non délocalisables, au cœur des territoires français.
 
Il a été a été rappelé à cette occasion que « le numérique, par son impact sur l’ensemble de la société et de l’économie, est essentiel pour la croissance économique, la création d’emplois, le maintien de l’accès aux services publics et le désenclavement des territoires ». Et de préciser que « depuis dix ans, l’économie numérique a contribué à 25 % de la croissance française »