Free aurait débuté les négociations en Italie pour le rachat de fréquences mobiles et d’antennes

Free aurait débuté les négociations en Italie pour le rachat de fréquences mobiles et d’antennes

 
Nous vous en parlions il y a quelques semaines, selon l’agence Bloomberg, Free serait intéressé pour se développer en Italie. Dans ce pays, VimpelCom (Wind), le 2eme opérateur et CK Hutchinson (3 Italia), le 3ème opérateur, cherchent à fusionner leurs activités mobiles. Mais pour préparer le terrain et éviter une sanction antitrust en Italie, qui pourrait refuser un passage de 4 à 3 opérateurs, VimpelCom et Hutchinson discuteraient notamment d’une cession d’actifs susceptible de faire émerger un nouvel acteur mobile dans le pays.
 
Aujourd’hui, le Financial Time VimpelCom et CK Hutchison auraient entamé des pourparlers avec Iliad et avec Fastweb, la filiale italienne de Swisscom. Il ne s’agit pas là d’acheter directement un opérateur, mais de récupérer les fréquences et les antennes résiduelles suite à la fusion de VimpelCom et CK Hutchison. Selon le Financial Time, les négociations se font autour de la cession de 8000 sites mobiles (mais cela commencerait au début par 5 4000 sites), ce qui permettrait de couvrir la plupart de la population italienne. Concernant les fréquences, ce serait un total de 35 MHz qui pourrait être racheté. Avec ces actifs, il y a donc la possibilité de lancer directement un nouvel opérateur. Le genre de projet qui plait à Free, davantage que de racheter un opérateur existant.