Vincent Bolloré affirme que Canal+ se redresse mais les salariés en doutent

Vincent Bolloré affirme que Canal+ se redresse mais les salariés en doutent

Quel sera le Canal+ de la rentrée ? La question se pose. Vincent Bolloré était cette semaine auditionné au Sénat et il s’est voulu rassurant : "Canal est redressé et nous avons une hausse du nombre d’abonnés ce mois-ci" alors que le groupe a perdu près de 500 000 abonnés depuis fin 2012.

Mais les salariés doutent : entre les économies imposées à tous les étages et les craintes sur la ligne éditoriale, la mainmise d’un patron, les départs des animateurs phares de la chaine, difficile d’etre optimiste. "On demande à certains animateurs des réductions de salaire de 20 à 30 % et aux prestataires de baisser leur facture de 20 %" explique un salarié, et il se questionne : "Les gens partent mais quelle est la capacité de la direction à faire venir de nouveaux talents ? C’est l’âme de la chaîne qu’on est en train de perdre".

Mardi, la direction a confirmé la suppression du Zapping durant l’été pour la première fois. Le magazine Spécial investigation et les Guignols risquent de ne pas revenir à la rentrée. Plusieurs programmes basculent sur D8. Sans compter les journalistes d’itélé qui viennent de voter une motion de défiance, et qui vont perdre 50 CDD. En interne, on ne comprend pas : "Or, sans eux, on ne peut pas faire tourner la chaîne", où l’arrivée de Jean-Marc Morandini (dans le créneau 18h-19h) fin août surprend aussi.

Source : Le Parisien