S. Richard n’a toujours pas digéré l’arrivée de Free Mobile : « On nous a imposé un 4ème opérateur mobile en détruisant un équilibre de marché »

S. Richard n’a toujours pas digéré l’arrivée de Free Mobile : « On nous a imposé un 4ème opérateur mobile en détruisant un équilibre de marché »

 
Stéphane Richard était auditionné mardi à l’Assemblée Nationale par la commission des affaires économiques. Le PDG d’Orange a principalement parlé d’investissements et prôné une diminution du nombre d’opérateurs en Europe et particulièrement en France.
 
Il a également évoqué Free Mobile et, visiblement, Stéphane Richard n’a toujours pas digéré l’arrivée de ce nouvel opérateur. « On nous a imposé un 4ème opérateur mobile, en détruisant un équilibre de marché, avec de la concurrence, qui permettait aux opérateurs d’investir pour assurer la qualité de ses infrastructures. Tout ça a été foutu par terre, on s’est adapté, mais nous on a perdu 2 Milliards de marges dans cette histoire. Donc c’est 2 milliards qu’on n’a pas aujourd’hui pour investir." 
 
Même si Stéphane Richard assure que l’arrivée de Free Mobile a eu une répercussion négative sur les investissements des opérateurs, la réalité des faits montre l’inverse. L’ARCEP a en effet publié les chiffres pour 2015, qui est une année record concernant les investissements. Des investissements qui sont au contraire à un haut niveau depuis l’arrivée de Free Mobile en 2012. Cela s’explique par le fait que plus il y a de concurrence, plus les opérateurs doivent se différencier par la qualité de service et donc par l’investissement dans les infrastructures
 
 
Stéphane Richard a également assuré qu’on « ne peut pas tout avoir, avoir aujourd’hui les prix les plus bas possible et par ailleurs avoir les infrastructures les plus rapidement déployées » mais a cependant précisé que « la France n’a pas trop à rougir de la comparaison » avec les autres pays.