Canal+ en négociation pour le rachat des sociétés de Jamel Debbouze

Canal+ en négociation pour le rachat des sociétés de Jamel Debbouze

Selon les informations de BFM Business, Canal+ négocie actuellement le rachat des sociétés de Jamel Debbouze. Un accord pourrait être annoncé avant l’été.

Jamel Debbouze revient à ses débuts : Canal+. L’an dernier, l’humoriste avait eu une adaptation de l’émission américaine Comedy Central Roast, mais les discutions de rachat à ce moment là n’avaient pas abouties. Mais la bonne entente entre Jamel Debbouze et Vincent Bolloré pourrait changer la donne.

"J’aspire à refiler le bébé un jour, à déléguer un peu tout ça. Car mon plaisir à moi, c’est de ne rien faire, c’est là que je crée le mieux… Et je n’ai pas envie de me faire bouffer par cette machine, je veux prendre le temps de vivre…" déclarait Jamel Debbouze en 2012. En 2013, il vendait pour 2,4 millions d’euros la moitié du capital de ses activités de stand up.

Les négociations avec Canal+ porteraient sur le reste de l’empire Debbouze, soit une dizaine de socetés. On y trouve sa société Kissfilms, qui a co-produit les films Pourquoi j’ai pas mangé mon père, Indigènes, La marche, Né quelque part, Puisque nous sommes nés et La vache.

Chaque société réalise quelques milliers d’euros de chiffre d’affaires mais aucune n’est vraiment rentable. L’humoriste en rit : "Ouais, je suis PDG. Non, je n’ai jamais appris tout ça. Tout se passe à l’arrache ! Je travaille comme au marché de Trappes ! Je ne fais pas la compta et la DRH. Ni la trésorerie ! Ni le fonds de roulement ! On est à découvert. C’est simple, avec Kissman, on n’a jamais fait un franc de bénéfice". Le Comedy Club ? "Ça ne rapporte rien". Le Marrakech du rire ? "Pour l’instant, ça ne nous rapporte pas d’argent" .

Canal+ n’a pas répondu aux sollicitations de BFM Business mais le porte parole de Jamel Debbouze a confirmé les informations.