Selon Libération et Marianne, Vincent Bolloré aurait proposé de vendre itélé pour 200 millions d’euros au trio Niel-Pigasse-Bergé

Selon Libération et Marianne, Vincent Bolloré aurait proposé de vendre itélé pour 200 millions d’euros au trio Niel-Pigasse-Bergé

Mediapart a révélé l’information mardi, mercredi le groupe Vivendi démentait chercher à vendre itélé. Mais selon les informations de Libération, le prix de vente a été fixé à 200 millions d’euros.

Plusieurs raisons peuvent expliquer cette décision de vendre malgré son démenti : une perte affichée de 16 millions d’euros en 2014, 20 millions d’euros en 2015 et une prévision de 24 millions d’euros en 2016. D’autant plus que la situation risque de s’aggraver avec l’arrivée récente de LCI en gratuit depuis le 5 avril, et la création en septembre d’une chaine d’informations en continu de France Télévisions.

Parmi les intéressés, Patrick Drahi et le trio Niel-Pigasse-Bergé. Ils s’étaient déjà positionnés en 2014 pour l’acquisition de LCI. Selon Marianne, une proposition aurait été adressée par Vincent Bolloré au trio. 

Au sein de la rédaction d’itélé, les journalistes s’inquiètent de leur côté de cette éventuelle cession. "Être propriétaire d’une chaîne d’info, ça engage. C’est étrange d’avoir quelqu’un qui vous a voulu et qui, quelques mois après, ne vous veut plus" dénonce le Président de la Société des Journalistes du groupe Canal Olivier Ravanello. "On est littéralement en autogestion et laisser une chaîne d’information comme ça pendant 8 mois sans stratégie, sans cap, sans capitaine, sans leadership, c’est pas sérieux".