Le site des abonnés de Numéricâble se plaint des augmentations de tarifs et de la baisse des contenus TV

Le site des abonnés de Numéricâble se plaint des augmentations de tarifs et de la baisse des contenus TV

Nos confrères de Génération Cable se posent des questions sur la stratégie de SFR Numéricable. En effet, les dernières semaines ont été jalonnées d’augmentations de tarif pour les clients SFR Numéricâble.

Il y a d’abord eu, fin décembre, une augmentation de 3 euros par mois, applicable au 01/02/2016 puis le 1er avril un nouveau mail nous forme de newletter annonçant une nouvelle hausse de 2 euro par mois. A chaque fois, l’opérateur justifie les augmentations de tarif par la volonté "d’améliorer la qualité de service".

Côté TV, SFR Numéricâble reste bon dernier avec seulement 95 chaines HD, contre 100 chez Bouygues, 115 chez Orange et 130 chez Free. Un retard conséquent marqué en plus par la grogne des abonnés sur les forums qui se plaignent de la baisse de qualité des chaînes télé. Pire encore, certaines chaines, parfois emblématiques, ne sont plus diffusées, et seulement disponibles en passant par CanalSat. L’opérateur a bien ajouté des bouquets étrangers, mais payants et en options et ne présentant que peut d’intérêt pour une grande majorité des clients.

Côté internet, malgré le passage de certaines zones au 1 giga, les utilisateurs sont plutôt déçus sur les forums : pour 200 Mb théoriques de plus, l’amélioration constatée des débits serait plus proche de 100 Mb. Le débit Upload, quant à lui n’a pas évolué.

Coté innovation, la box ZIVE désormais appelée La Box Fibre de SFR est toujours aussi peu distribuée. Une nouvelle interface commence a être déployée mais les clients remarquent toujours des manques. Quant au service SVOD ZIVE, son catalogue qualifié de révolutionnaire par l’operateur et annoncé comme un concurrent de Netflix ou Canalplay, ne convainc pas. SFR a bien repris le déploiement des antennes pour son réseau 4G mais les abonnés SFR Numéricâble ne sont pas forcement des abonnés SFR Mobile par exemple.

Rien ne semble vraiment justifié toutes ces augmentations successives. SFR a perdu 245 000 abonnés fixes en 2015. Reste à savoir si la fuite massive des clients va continuer.