Free aurait-il été « forcé » à reprendre les boutiques Bouygues Télécom pour que le deal se fasse ?

Free aurait-il été « forcé » à reprendre les boutiques Bouygues Télécom pour que le deal se fasse ?

 
C’est une des informations (non confirmée) les plus étonnantes de ces derniers jours concernant le partage de Bouygues Télécom entre les différents opérateurs. Selon Europe 1, Free reprendrait en effet les 550 boutiques Bouygues Télécom (voire uniquement les 300 boutiques détenues en propre).
 
Le déploiement massif de boutique n’a jamais été l’objectif de Free qui a toujours annoncé qu’il lui en fallait une centaine au maximum. A l’heure actuelle, il n’en compte d’ailleurs que 51. 
 
Didier Pouillot, responsable secteur industrie des télécoms au sein de l’Idate interrogé par ZDNet, s’interroge sur cette éventuelle reprise. "C’est un avis personnel mais je ne crois pas que cette reprise des boutiques ait été acceptée de gaîté de coeur par Free, notamment parce que leur modèle économique est à l’inverse". Pour l’expert, "on peut imaginer qu’il s’agisse dans les négociations menées à quatre d’une contre-partie acceptée en échange des actifs liés aux fréquences et aux antennes que Free récupèrera".
 
Pour que le deal puisse se faire sans casse sociale, il fallait donc bien que les boutiques soient reprises, et ce serait donc Free qui s’y serait collé, car c’est lui qui dispose du plus petit réseau physique. Si cela se confirmait, ce ne serait pas forcement une très bonne nouvelle puisque un réseau de boutiques aussi grand a un coût important. Reste que même si Free récupérait ces boutiques, il n’est pas certain qu’il le garde pour lui-même et pourrait le revendre. Ou peut être même, il pourrait étonner en en profitant pour innover an lançant quelque chose de différent…