Sigfox vs LoRa : la guerre de l’internet des objets fait rage chez les opérateurs télécoms

Sigfox vs LoRa : la guerre de l’internet des objets fait rage chez les opérateurs télécoms
 
 
Alors que SFR annonçait, hier, la mise en place d’un partenariat stratégique avec Sigfox dans l’internet des objets (ou IoT, pour « internet of things »), l’opérateur au carré rouge veut clairement montrer sa différence avec Orange et Bouygues Télécom, ayant choisi le réseau LoRa pour connecter les objets entre eux. Mari-Noëlle Jégo-Laveissière, directrice exécutive innovation, marketing et technologies chez Orange, a expliqué au site FrenchWeb les différentes raisons d’avoir choisi le réseau LoRa plutôt que Sigfox :
 
« LoRa est une connectivité ouverte, qui est utilisable par tout le monde alors que Sigfox est plutôt dans un « business model » d’opérateur, qui est plus fermé dans lequel on va de la connectivité jusqu’au service et qui n’est pas dans un modèle aussi ouvert que la technologie LoRa. […] Ce que l’on veut faire naitre, c’est un nouvel écosystème : d’être capable de croiser différentes données au sein d’une même entreprise, de plusieurs entreprises, de la météo, etc. Ce qui est très important, c’est que l’on soit sur des systèmes ouverts. »
 
Un constat différent de celui qui a été établi, hier, par Pascal Rialland, patron de la division BtoB d’Altice. Ce dernier, en évoquant la technologie LoRA, affirmait au journal Les Échos que cette dernière n’était « pas le meilleur type d’organisation pour aboutir rapidement à des standards technologiques ».