Clin d’œil : ennuyé par les téléphones portables, il brouille leurs signaux

Clin d’œil : ennuyé par les téléphones portables, il brouille leurs signaux

Dennis Nicholl, habitant de Chicago, n’est pas commode quand sa tranquillité est perturbée.

Depuis de nombreux mois, l’analyste financier de 63 ans était agacé par les télécommunications des autres passagers de la Brown Line, la célèbre ligne aérienne de métro, qu’il emprunte couramment. Il avait alors trouvé une solution efficace : se procurer un brouilleur de signaux multi-bandes importé de Chine, comme l’a expliqué The Chicago Tribune. Ce petit dispositif, qui tient dans une main, permet de couper les communication à courte portée. A leur grande surprise, les infortunés, trop bruyants aux oreilles du pirate des ondes, étaient subitement incapables d’utiliser leur téléphone.

La stratégie s’est avérée gagnante… jusqu’à ce que des policiers en couverture arrêtent le fautif. Aux Etats-Unis, comme en France et de nombreux autres pays, il est interdit de posséder un brouilleur. Le coupable a été condamné à payer une amende de 10 000$ : le calme a parfois un prix.