Univers Freebox teste le Wileyfox Storm, un smartphone double-SIM au design élégant

Univers Freebox teste le Wileyfox Storm, un smartphone double-SIM au design élégant

Il a quelques jours, nous vous faisions part de nos impressions autour du Wileyfox Swift, un mobile 4G, léger et performant, qui ne manque pas d’atouts. Aujourd’hui, c’est au tour du grand frère, le Wileyfox Storm, que nous avons pu tester pendant quelques jours. Ce smartphone double-SIM au design élégant offre un bon rapport qualité / prix sur le papier, alors vérifions ça de plus prêt (cliquez sur les images pour les agrandir).

Au programme du Storm, un processeur plus puissant, un écran plus grand, plus de RAM, plus de ROM, etc, etc. Le tout pour 279 euros (soit 100 euros de plus que le Swift). Profitant d’un Snapdragon 615, de 3 Go de RAM et de 32 Go de ROM extensible de 128 Go grâce à son emplacement Micro-SD, le Wileyfox Storm est un smartphone milieu de gamme qui répondra à de nombreuses attentes. 

Allez, on commence par faire le tour du propriétaire. Niveau esthétique, sur la face avant du Wileyfox Storm, on découvre une dalle Full HD de 5.5 pouces parfaitement protégée par du Gorilla Glass 3. Petite particularité, contrairement au Swift, le Storm dispose de touches tactiles rétroéclairées placées sous l’écran. Plutôt pratique pour gagner un peu de place sur l’écran.

Mais il permet également d’intégrer à l’écran, la barre de navigation Android (retour, accueil et multitâche). Dans ce cas, les touches tactiles ne sont plus opérationnelles. A noter, la barre de navigation est entièrement configurable (mode gaucher, temps d’affichage, les raccourcis, etc). 

Sur la tranche droite, on retrouve les touches de volume +/- et la touche de mise sous tension alors que la tranche gauche abrite le tiroir réservé aux 2 Micro-SIM ou à 1 Micro-SIM + 1 Micro-SD (jusqu’à 128 Go). Plutôt futé le renard.

Si la prise en main est très bonne, les touches volume +/- sont placées trop hautes pour ceux et celles qui disposent de petites mains. Résultat des courses, on a la fâcheuse tendance à appuyer sur le bouton de mise sous tension, qui tombe bien sous le pouce, lorsque nous souhaitons baisser le volume.

A l’arrière, on retrouve le capteur optique principal entouré d’un liseret cuivré, plutôt classe, son double flash LED, le haut-parleur ainsi que le nom et le logo original et très travaillé de la marque. Si cette dernière assure niveau design, le logo est très sensible aux frottements et se raye facilement.

Le haut du Storm accueille uniquement la prise casque (jack 3.5mm). La tranche haute offre une bonne occasion de constater les finitions apportées au terminal. On distingue notamment l’APN frontal de 8 MP, la sortie microphone et le flash avant pour des photos ou des vidéos de qualité.

Sur le bas de l’appareil, on retrouve un port Mini-USB et une entrée microphone. Sur cette photo, vous pouvez constater que la face arrière et les tranches du terminal sont légèrement courbées pour assurer une meilleure prise en main. 

Un grand écran Full HD de 5,5 pouces

Le Storm dispose d’un grand écran Full HD de 5,5 pouces avec une résolution de 1920×1080. La restitution des couleurs est excellente. Sa densité de pixels, riche de plus 480 DPI, dévoile les moindres détails des images et vidéos, et son affichage Full HD IPS offre des couleurs naturelles et non-saturées. 

Par ailleurs, la densité LCD est réglable via une simple option de 320 à 560 DPI. Par défaut, la densité LCD est de 480 DPI. D’autres options sont disponibles comme LiveDisplay, ou l’appui double sur la barre d’état pour mettre en veille.

Les performances et les points forts du Wileyfox Storm

Actuellement, le Storm tourne sous Cyanogen 12.1.1 (Android Lollipop 5.1), mais la version 13 avec Android Marshmallow est sur le feu. Pour le moment, il s’agit d’une version "Nightly", autrement dit, une version en test qui dispose de mises à jour régulières. Basé sur Android, Cyanogen OS vous offre toutes les caractéristiques vous vous aimez tout en vous donnant la liberté de personnaliser votre téléphone. Cet OS ouvert, fait par les utilisateurs, pour les utilisateurs, soutient la plus grande communauté de développeurs open source Android au monde. Il offre des technologies de personnalisation, de performance et de sécurité très avancées.

Après un premier démarrage voici notre ressenti global. Le style de l’interface est réussi et conserve le style propre à Android, tout en ajoutant tous les avantages de Cyanogen 12.1. Les applications proposées par défaut sont celles de Google ce qui permet de ne pas surcharger le téléphone. On a ainsi plus de 26.4 Go d’espace disponible (sur 32 Go prévu) une fois le système déduit.

Grâce à Cyanogen, plusieurs styles sont disponibles et permettent de personnaliser son téléphone (ci-dessus, vous pouvez apercevoir le thème proposé par Wileyfox). La personnalisation des menus, des logos, de la barre d’état, des fonds d’écran, des couleurs de la LED de notification, etc… est poussée à l’extrême. Un bon point donc.

Côté performance, le Storm intègre un processeur Qualcomm Snapdragon 615. Un processeur reposant sur huit coeurs (4 x 1,46 GHZ et 4 x 1.11 Ghz), épaulé par 3 Go de RAM. En divisant les tâches entre ses huit cœurs, le Storm peut facilement exécuter plusieurs tâches simultanément. Il est notamment épaulé par un GPU intégré Adreno 405 (processeur graphique) et 3 Go de RAM.

Les applications de réalité augmentée, les jeux 3D, utiliseront le GPU Adreno qui est étroitement intégré avec les autres fonctionnalités (les divers capteurs par exemple).

Pour comparer les performances techniques du Storm, nous avons comparé son score AnTuTu à d’autres smartphones Android. Le Wileyfox Storm obtient un score global de 29 708. 

Avec l’application Geekbench 3, le Wileyfox Storm obtient un score global de 646 en Single-Core et 2238 en Multi-Core (contre 505 en Single-Core et 1518 en Multi-Core pour le Swift). On constate qu’il se classe très bien, et vient chatouiller le score du OnePlus One (il lui ressemble sur de nombreux aspects, notamment au niveau du design).

En utilisation classique (mail, internet, appels/SMS/MMS), nous n’avons constaté aucune hausse de température, mais comme de nombreux appareils, après plusieurs heures d’utilisation intensive, le haut de l’appareil chauffe un peu. Rassurez-vous, la température au toucher reste très raisonnable. Sur la première image, le Storm sortait d’une période de repos. Sur la seconde, il était utilisé de manière intensive sur l’application Périscope (avec utilisation du capteur optique dorsal), luminosité à fond et WiFi activé.

4G Cat.4, le Storm file à 150 Mb/s

Côté connectivité, il embarque du Wi-Fi 802.11 b/g/n et du Bluetooth 4.0 (pas du Wi-Fi ac, pas de NFC). Il est compatible 4G LTE sur les bandes 800 MHz, 1800 MHz et 2600 MHz. Aucun problème donc pour capter le réseau 4G de Free en 1800 et 2600 MHz.

En région parisienne, nous atteignons 68.9 Mb/s en réception et 22.7 Mb/s en émission sur le réseau 4G de Free. De catégorie 4, le Storm permet d’atteindre un débit maximum de 150 Mb/s en réception et 50 Mb/s en émission. 

Ce qui nous a plus dans le Storm : un appareil photo principal de 20 mégapixels.

En matière de son et d’optique, le Storm offre une haute qualité audio, à la fois en enregistrement et à l’écoute. Le rendu dans les jeux ou simplement en écoutant la musique est très agréable (pas de saturation excessive du son) grâce aux nombreux réglages disponibles dans AudioFX. 

Grâce à son capteur arrière 20 Mpx (Sony EXMOR IMX220 – 60FPS) et sa caméra avant de 8 Mpx avec flash, vous obtiendrez la photo voulue, même en basse luminosité. Sans oublier, entre autres, la capture ralentie, toute une gamme de filtres, un mode rafale et un mode accéléré.

Photos réalisées avec le capteur arrière :

Photo réalisée avec le capteur avant :

Une batterie de 2 500 mAh : un peu juste pour une utilisation intensive

Niveau batterie, en condition réelle, il ne faut pas s’attendre à des miracles avec une batterie de 2 500 mAh et un grand écran Full HD de 5.5 pouces. Le Storm embarque la même batterie que le Swift. En revanche, ce dernier est moins énergivore puisqu’il dispose d’une dalle HD de 5 pouces. Attention donc aux applications gourmandes.

L’autonomie reste néanmoins honorable. Avec le Storm, vous pourrez tenir une journée en utilisation classique : mail, surf, applications, téléphonie et SMS. De nombreux réglages permettent de préserver l’autonomie (en réduisant la luminosité, en désactivant les tâches en fond, etc). On a pu tenir 2 jours sans recharger le téléphone en cas d’une utilisation moindre.

Comme le Swift, le Storm propose 3 modes de consommation : Economie d’énergie (qui restreint les données en arrière-plan), équilibré ou performance.

Résumé des caractéristiques du Wileyfox Storm :

  • Processeur : Octo-core 1.5 GHz
  • Type de processeur : Snapdragon 615
  • Ecran : 5,5 pouces Full HD 1920×1080 (IPS) / Corning Gorilla 3
  • Mémoire vive (RAM) : 3 Go
  • Mémoire / Utilisateur : 32 Go – extensible via Micro-SD (128 Go).
  • Dimensions : 155.6 mm (longueur) x 77.3 mm (largeur) x 9.2 mm (épaisseur)
  • Poids : 155 grammes
  • Batterie : 2500 mAh
  • Camera / Appareil photo : 20 mégapixels
  • Résolution Full HD 90fps (Enregistrement et Lecture)
  • Réseaux / Fréquences : Bandes 2G : 800 / 950 / 1800 / 1900 – bandes 3G HSDPA 900 / 2100 – Bandes 4G LTE 800 / 900 / 1800 / 2600 (débit max en LTE 150 Mbits/s).
  • Connectivité : WiFi 802.11 b/g/n, Bluetooth 4.0.
  • GPS et A-GPS, Glonass, Radio FM, USB OTG…

Contenu de la boite du Wileyfox Storm :

  • Bien évidemment, le Storm
  • Un petit outil pour accéder à la trappe Micro-SIM
  • Un câble Micro-USB / USB (2.0) pour transférer ses fichiers et le rechargement.
  • La garantie et un guide rapide d’utilisation.

Les plus :

  • Design/poids
  • Cyanogen 12.1
  • APN dorsal de 20 mégapixels
  • APN frontal de 8 mégapixels avec Flash.
  • Touches tactiles rétroéclairées

Les moins :

  • Pas de Wi-Fi 802.11ac
  • Pas d’USB Type-C.
  • Boutons volume +/- placés trop haut.
  • Pas de chargeur secteur mural.
  • Logo sensible aux rayures.

Le Wileyfox Storm présente un certain nombre de traits communs à tant d’autres smartphones avec son écran Full HD de 5.5", son Snapdragon 615, ses 3 Go de RAM, 32 Go de ROM,… mais il se distingue grâce à Cyanogen et ses deux capteurs optiques. Le premier étant doté de 20 MP (principal) et le second de 8 MP avec flash (à l’avant) pour des selfies de bonne qualité même en faible luminosité.

Est-ce que ces quelques avantages seront suffisants face aux assauts de la concurrence, et notamment face aux nombreuses promotions, parfois très agressives, des grands groupes comme Huaweï, LG, Samsung… ou d’autres tels que OnePlus, Xiaomi, etc. Quoi qu’il en soit, le Storm est fidèlement conforme aux attentes que l’on peut avoir d’un bon smartphone milieu de gamme.

N’oubliez pas de participer au concours ! Jusqu’au 11 mars 2016, en partenariat avec WILEYFOX, Univers Freebox vous propose de gagner 3 smartphones : 2 Wileyfox Swift + 1 Wileyfox Storm.

A noter : Interrogé concernant le Storm, Wileyfox nous indique qu’il ne sera pas disponible sur la boutique de Free. Pour l’acquérir, rendez-vous directement sur le site officiel de Wileyfox.