Xavier Niel s’engage afin de pouvoir finaliser la vente de Golan Telecom à Cellcom en Israël

Xavier Niel s’engage afin de pouvoir finaliser la vente de Golan Telecom à Cellcom en Israël
 
Le marché israélien des télécoms est en pleine ébullition. Alors que Golan Télécom, l’opérateur israélien « low-cost » dont Xavier Niel détient 30 % du capital, devait être repris par Cellcom, le leader israélien des télécommunications, pour un montant de 277 millions d’euros, l’accord doit encore être soumis à l’autorité de la concurrence en Israël. De plus, le Premier ministre du pays, Benjamin Netanyahu, a déclaré son opposition au « deal » entre les deux opérateurs.
 
Le fondateur d’Iliad a réagi, la semaine dernière, en s’engageant à investir le produit de la vente du groupe dans des start-ups israélienne afin de rassurer les opposants à ce rachat explique la Lettre de l’Expansion. Il espère ainsi pouvoir obtenir le feu vert des autorités de l’état hébreu pour la finalisation de cette vente.