Cellcom s’offre Golan Telecom pour 277 millions d’euros

Cellcom s’offre Golan Telecom pour 277 millions d’euros

La consolidation des télécoms en Israël avance. Le géant des télécoms israélien, Cellcom, a conclu un accord avec Golan Télécom et l’ensemble des actionnaires pour l’achat de 100% de ses actions (pour 1.17 milliards de shekels, soit près de 277 millions d’euros).

Golan est l’un des quatre opérateurs de réseaux mobiles («MNO») opérant en Israël, en plus de Cellcom. Le premier dispose d’environ 900 000 clients avec un taux de désabonnement relativement faible. Le second est 3 fois plus gros avec près de 2.8 millions de clients. 

Ami Erel, président du conseil du Cellcom, a déclaré : « au cours des dernières années, le groupe Cellcom a prouvé à maintes reprises sa capacité à augmenter ses offres de services, allant d’un seul opérateur à un groupe entier, incluant le fixe et le mobile, Internet et la TV. (…) L’acquisition de Golan Telecom va nous permettre d’ajouter une marque low-cost à notre portefeuille ».

Cellcom a l’intention de maintenir Golan Telecom en tant qu’entreprise indépendante. Fort de cette acquisition, Cellcom est le plus grand opérateur de téléphonie israélien avec 37% de part de marché (contre 28% avant l’achat).

Rappelons que le patron de Golan Télécom, Michaël Boukobza, était l’ancien directeur général de Free (entre 2000 et 2007). Free Mobile et Golan Télécom ont en commun leurs prix bas, et même leurs mannequins publicitaires. L’opérateur israélien s’appuyait énormément sur la stratégie de l’opérateur français. En quelque sorte, un Free israélien. Ceci s’explique par la présence de Xavier Niel. En effet, le fondateur de Free est co-actionnaire (à hauteur de 30%) de Golan Télécom. L’année dernière, Xavier Niel avait fait part de son intention de se retirer de l’opérateur israélien.